Le Figaro Magazine propose dans son édition des 20 et 21 mai 2016 un dossier sur Saint-Denis, intitulé « Molenbeek-sur-Seine : À Saint-Denis, l’islamisme au quotidien ».

Au-delà de la volonté de ce magazine d’alimenter les polémiques et les clivages extrémistes pour doper ses ventes, Saint-Denis est une fois de plus attaquée. Après les attentats terroristes du 13 novembre 2015 où un homme a trouvé la mort et où des dizaines de personnes ont été blessées et traumatisées, après l’intervention du RAID le 18 novembre 2015 qui était certes due à la présence durant 8 heures de trois terroristes mais qui a causé la mise à la rue d’une centaine de femmes, d’hommes et d’enfants dont une grande majorité n’est toujours pas relogée, le Figaro Magazine se joint aux voix de l’extrême droite pour stigmatiser notre ville et ses habitants.

Ces attaques sont malheureusement logiques.

Saint-Denis, riche d’une histoire millénaire, d’une mémoire ouvrière tenace, d’une sédimentation migratoire forte, Saint-Denis, où vivent 110 000 dionysien-ne-s de toutes origines, ne peut qu’être que la cible d’une droite qui se radicalise et se replie sur ses extrêmes.

Nous sommes très nombreux à être fiers de vivre dans cette ville jeune, populaire et métissée. Nous invitons celles et ceux qui se reconnaissent dans cette fierté dionysienne à la faire connaître et à la partager sur les réseaux sociaux. À la sortie de cet article, nous examinerons attentivement la possibilité de porter plainte auprès des autorités compétentes.

Au lendemain du 13 novembre 2015, nous avions affiché sur l’hôtel de ville : « la seule réponse à la barbarie, c’est de faire face ensemble ».

 À nouveau aujourd’hui, faisons face ensemble.

 

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *