Le MRAP 93 appelle ses adhérent-e-s, sympathisant-e-s et tout-e citoyen-ne-s à participer au rassemblement organisé par un collectif de personne.

Ce rassemblement est « Contre le contrôle au faciès » et en solidarité à Théo et à sa famille.
En Seine Saint Denis, les cas de brutalités policières envers les jeunes, en particulier avec un « faciès » déplaisant à certains se multiplient.
Ainsi, en dehors des tortures et brutalités subie par Théo à Aulnay, le MRAP a été saisi depuis plusieurs mois de cas avéré de violences policières contre des jeunes, y compris de mineurs, particulièrement sur la base de leur appartenance vraie ou supposée à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée mais aussi sur le simple fait d’être jeune et victime de la situation sociale actuelle.
Il ne s’agit pas pour nous de confondre toutes les forces de police, mais nous considérons que la responsabilité en revient au Gouvernement et au Préfet de la Seine Saint Denis qui n’ont jamais rien fait pour s’assurer que chaque membre des forces de l’ordre était formé aux valeurs de la république et les respectent.
Nous nous étonnons aussi, sans remettre en cause son indépendance, que les mesures prises par la justice semblent lourdes pour certains et légères quand elles concernent des policiers soupçonner de crimes.
Ainsi condamner 2 jeunes à 6 mois de prison ferme lorsque 4 policiers soupçonnées d’avoir ou d’être complice d’un crimes sont relâchés.
En Seine-Saint-Denis comme partout ailleurs le MRAP refuse que la justice soit à 2 vitesses.
Pour cette raisons le MRAP 93 invite ses adhérent-e-s, sympathisant-e-s et tout-e citoyen-ne-s à participer au rassemblement

Samedi 11 février à partir de 16 h devant le TGI de Bobigny

RDV à l’entrée de la passerelle menant au tribunal coté sortie du métro

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

* Copy This Password *

* Type Or Paste Password Here *