AUCUN LIEU DE CULTE NE SERA ÉPARGNÉ ? AUCUNE VIE NE SERA OUBLIÉ ?  VOTRE COMMUNEAUTE DE VIE ET DE DESTIN NOUS POSENT PROBLÈME ?

Eglise de Saint Étienne de Rouvray lieu d’exercice de nouveaux forcenés. Bien que les deux preneurs d’otage aient été abattus, ces nouveaux actes sonnent à nouveau la nécessité d’une unité d’actions entre les communautés religieuses et non religieuses. Alors que certains à nouveau s’attaquent à notre modèle d’union  sociale et sociétale, nous devons y répondre par le discernement et en aucun  cas tomber dans des amalgames où encore à une insurrection  entre les communautés, comme invite à faire certains extrêmes irresponsables qui finalement ne se distinguent pas des auteurs de ce type de drame humain.
Mes pensées vont naturellement à  la famille et les proches du prêtre sauvagement égorgé à l’âge de 84 ans. 84 comme le nombre des vies enlevées à Nice, le 14 juillet, que nous continuons de pleurer. Mes pensées de bon rétablissement pour le fidèle qui se trouve entre la vie et la mort. Nous devons apportés tout notre soutien à nos frères et soeurs catholiques et chrétiens frappés aujourd’hui lors  d’une journée particulière symbolique  qui est celle de la journée mondiale de la jeunesse.  Aujourd’hui nos amis catholiques et chrétiens  comme l’ont été hier encore nos autres frères et soeurs des communautés musulmanes, juives, boudistes et tant d’autres. Ces actes irresponsables et criminels ne cherchent qu’un objectif : produire de la division  et de la haine de l’autre afin d’aboutir à une guerre religieuse et civile, qui serait l’acte majeur de destruction  de la raison de vivre Ensemble.  Sans anticiper les conclusions de ces actes, je trouve scandaleux que certains hommes ou femmes politiques,  préfèrent faire de l’événement dramatique une tribune politique pour des intérêts partisans mais en aucun  cas dans une volonté de construire des réponses durables. Honte à ceux qui se revendiquent de l’Islam où encore empruntent avant, pendant et après leur acte un vocabulaire détourné et volé de son usage originel, pour semer le trouble et la discorde. Honte à ces barbares d’un nouveau genre, qui ne peuvent prospèrer et ne seront jamais de la société que nous maintenons avec force.
Malheureusement ces actes viennent rappeler de manière scandaleuse  que l’industrie de la haine n’a pas de frontière, pas de couleur, pas d’origine culturelle et cultuelle que le seul angle reste la destruction de la vie humaine. C’est principalement cela qui est la marque de la peur.  L’industrie de la peur est en marche. La  seule manière d’y répondre reste l’arme de la conscience, de l’éducation, du discernement et de l’unité. Opposons à la juxtaposition des communautés celle de la vie Ensemble comme bouclier universel. Indiquons inlassablement à notre jeunesse que le royaume des adultes n’a pas décidé de se résigner…Agissons collectivement, chacun à notre niveau pour que cette petite rivière de l’obscurantisme ne deviennent pas un océan…Tomber dans la division  et la haine, permettra sans aucun  doute de faire prospèrer cet écosystème que nous sommes des millions à contester et à condamner. Montons des baricades afin de préserver notre jeunesse contre ce nouveau marché de la honte, qui poursuit le chemin des génocidaires.
Aucune motivation, explication, argumentation, ne serait être suffisante pour justifier ce type d’acte inhumain, qui vise à soustraire la vie.
Mes remerciements à l’ensemble des forces de l’ordre  qui ont permis d’éviter que le bilan humains déjà lourd, ne s’alourdisse d’avantage.
En attendant que la justice des Hommes s’expriment maintenons Haut,  Très Haut, le drapeau de notre modèle de société où la différence de l’autre reste une richesse pour l’humanité. Faisons de l’union  l’outil principal contre l’isolement et la marginalisation d’une minorité.
TOUTES LES COMMUNAUTÉS UNIES ET MAIN DANS LA MAIN POUR COMBATTRE L’ARMÉE DE LA HAINE…
Bally Bagayoko