REUNION PUBLIQUE GROUPE RÊVE (Rouge Et Vert Ensemble Pour Saint-Denis), Le 30 novembre 2016  18h30 Mairie de Saint-Denis..

DÉCLARATION DU GROUPE RÊVE SUR LA SITUATION EN TURQUIE LORS DU CONSEIL MUNICIPAL DU 15 DÉCEMBRE 2016

 

Bonsoir à toutes et tous,

Monsieur le maire merci de nous donner la parole pour cette déclaration.

Elle n’a pas pour vocation à lancer un débat dès ce soir quand bien même elle souhaite attirer l’attention du conseil sur une situation d’urgence. Elle est l’explication d’un geste fraternel que le groupe rouge et vert souhaite faire pour inviter, à l’issue de ce conseil, à une réflexion commune sur un sujet qui nous interpelle directement en tant qu’élus et habitants de cette commune populaire et solidaire qu’est Saint-Denis.

L’actualité internationale est, à raison, largement dominée par l’agonie en direct de la ville d’Alep en Syrie. C’est le spectacle atroce des souffrances inimaginables de la guerre, que le dictateur Bachar el Assad et ses alliés russes, d’une part, les mercenaires fascistes d’un État prétendument islamique d’autre part, infligent depuis des mois aux populations civiles de Syrie.

Cette situation suscite une indignation légitime des peuples, qui à travers le monde dénoncent cette barbarie et l’impuissance de leurs dirigeants face à elle. Nous saluons les dionysiens qui ce soir même se sont rassemblé à l’extérieur de cette salle pour manifester leur solidarité avec la population d’Alep.

Ce n’est pas parce que, élus municipaux, nos moyens d’agir sont évidemment faibles face à l’ampleur d’une telle tragédie, que nous sommes condamnés à ne rien faire. Demain, la solidarité internationale devra se poursuivre et s’organiser pour panser, secourir et reconstruire; notre ville populaire et solidaire devra y prendre sa place.

Ce n’est pas parce que, élus municipaux, nos moyens d’agir sont évidemment faibles face aux trop nombreuses tragédies du monde que nous sommes pour autant condamnés, au-delà d’actes de solidarité concrets (même modestes), à n’en rien dire.  En dire quelque chose, tenter de proposer au débat public un sens à ce qui se présente comme des phénomènes aussi complexes qu’insensés, fait également partie de notre devoir de responsables politiques.

Les distances qui nous séparent de ces événements sont souvent trompeuses, nous le savons bien nous qui habitons une ville monde. Ainsi, un autre versant de ce qui se joue à Alep mérite toute notre attention, alors même qu’il se déploie, pour ce qui le concerne, dans un silence politique, diplomatique et médiatique assourdissant. Quelques kilomètres plus au nord, de l’autre côté de la frontière, un coup d’État est en cours en Turquie. Il est la réponse d’un pouvoir aux abois qui, prenant prétexte de la tentative de putsh qu’il a subie cet été,  profite de l’occasion pour déclencher une offensive généralisée contre toute son opposition démocratique. Il prolonge et aggrave aussi et simultanément la guerre coloniale que l’État turc mène depuis des décennies contre le peuple kurde.

Ce coup d’État, organisé par le pouvoir en place lui même, se caractérise notamment par ceci, que de nombreux députés mais aussi des centaines de conseillers municipaux et de maires, sont démis de leurs fonctions, emprisonnés, menacés et leurs communes placées sous tutelle et sous état de siège ; cela alors même qu’elles et ils ont été démocratiquement et massivement désignés par les populations de leurs villes et villages.

Ce coup d’État se caractérise aussi, inévitablement, par les répliques qu’il suscite et qui, contrairement aux exactions répétées du régime, sont largement et assez confusément médiatisées.

La dernière en date, frappant Istanbul samedi dernier, est bien entendu contestable.  Cependant, comme dans le cas de l’Afrique du sud hier, de la Palestine aujourd’hui encore, mais aussi de l’Algérie avant-hier quand elle se dressait face au pouvoir colonial, l’avis que nous pouvons avoir quant aux moyens que se donne le faible qui ose défier le fort, ne saurait nous détourner du mouvement de solidarité qui nous anime face à la répressions violente et systématique des opprimés par leurs oppresseurs.

C’est que ce coup d’État cible et réprime très largement tout ce qui conteste ou critique le pouvoir turc ainsi que l’indique la déclaration unanime des organisations syndicales françaises que nous saluons pour cette initiative et que nous vous transmettons comme contribution au débat.

Ce débat nous ne l’aurons pas ce soir. La délibération que nous voulions soumettre au débat de ce conseil n’a pas été retenue. Il est pourtant à l’ordre du jour, sinon de notre conseil municipal de ce soir, tout au moins il s’impose à l’agenda de tous les démocrates, de toutes les forces qui luttent pour l’émancipation et c’est parce que nous l’appelons de nos voeux dans un avenir rapide que, saisissant l’occasion de l’approche des fêtes de fin d’année, nous vous prions d’accepter un modeste présent du groupe Rouge Et Vert Ensemble pour Saint-Denis comme autre contribution à ce nécessaire et urgent débat. 

Il s’agit d’un petit recueil de témoignages de ce que vivent les femmes et les hommes qui, pas si loin de chez nous, refusent de courber la tête devant le nouveau sultan. Il ne prétend pas épuiser ce qu’il y aurait à dire de la situation mais il nous semble être un éclairage de valeur. Nous savons pouvoir compter sur notre maire pour impulser ce nécessaire débat au plus vite.

Nous savons pouvoir compter sur votre sens des valeurs démocratiques et des responsabilité, à toutes et tous pour, au delà des divergences qui parfois nous partagent, trouver le chemin commun de la solidarité démocratique avec les travailleurs et les peuples de Turquie et du Kurdistan.

Face à ce que subissent nos collègues et les populations qu’ils représentent sur cette frontière de l’Europe nous devons prendre parti, le parti de la démocratie et des peuples.

Merci à toutes et tous pour votre attention et heureuses fêtes à chacune et chacun.

Groupe RÊVE au sein de la majorité municipale

 

Actualités

Me suivre sur Youtube

Currently Playing

Me suivre sur Facebook

Me suivre sur Twitter

Connexion

X