A L’ATTAQUE ! TOUS LES MOYENS SONT BONS ?

A L’ATTAQUE ! TOUS LES MOYENS SONT BONS ?

11705213_1640559386157314_5779546057140563018_nDe tout temps deux royaumes s’affrontent sans cesse, celui du pragmatisme et celui du maintien de l’ordre. Le premier considérant que le second ne comprends rien et se comporte comme un boucher de piètre niveau et le second considérant que le premier vie dans un monde virtuel. Chacun renvoyant la faute sur l’autre mais en attendant à l’horizon on entend les cris de douleurs……

Aujourd’hui Flash Ball, hier Pistolet électrique, depuis leur arrivée sur l’hexagone, l’utilisation de ces armes est décriée.

Ce n’est aucunement pour moi une surprise que le Défenseur des Droits intervienne pour mettre un arrêt à cette spirale de la honte dans une société Humaine, ou le droit de tuer, de mutiler devient la règle. Ce n’est pas non plus une nouveauté, que le ministre de l’intérieur s’oppose à la proposition de moratoire.

Il y a une dizaine d’année avec d’autres camarades de lutte sur Saint-Denis et la Seine-Saint-Denis, nous avons au sein d’un comite appelé “comité des droits et de la justice” mobilisé l’opinion publique pour nous opposer à cette nouvelle barbarie d’un nouveau genre. A cette époque mes amis et moi avions été pointes du doigt comme étant des irresponsables, que l’on était contre la police, que ceux qui étaient concernés le méritaient …….

Après avoir sévit aux USA, voilà que ces armes s’expatrient en France et aboutissent aux mêmes conséquences.

Bien entendu, qu’il est nécessaire que les officiers de police et de gendarmerie soient suffisamment armés pour ne pas mettre en danger leur vie. Mais enlever la vie de citoyens en lutte pour leurs droits, ne peut non plus être la règle.

Absence d’encadrement suffisamment rigoureux, explosion de l’usage de ces armes, augmentation de la gravité des dommages corporels, une législation approximative, explosion des finances publics avec la course à l’armement contre la population locale, les fameux ennemis de l’intérieur, tout cela plaide pour un moratoire.

Souvent présentés comme l’arme anti bavure, finalement elles se révèlent comme étant la légalisation de la bavure, avec la complicité des pouvoirs publics.

Censés «dissiper un attroupement» depuis leur dotation en 1995, ces lanceurs de balles, qui ne peuvent être déclenchés normalement à moins de sept ou dix mètres de leur cible, sont prohibés. En raison de sa trajectoire aléatoire, plusieurs personnes ont été déjà éborgnées par des balles de Flash-Ball. A tel point que depuis 2010, la Commission nationale de déontologie de la sécurité (CNDS) avait recommandé «de ne pas utiliser cette arme lors de manifestations sur la voie publique, hors les cas très exceptionnels qu’il conviendrait de définir très strictement».

En attendant ces précisions et un encadrement plus sérieux, il convient de revenir au lancée du lasso afin de capturer sa proie. Mais attention uniquement au niveau des épaules…pas au cou……

Maintenant vous ne pourrez pas dire que vous n’êtes pas au courant…….

Bally Bagayoko

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest

Rejoindre Le Mouvement

2020

CONNEXION

Fermer
*
*

FACEBOOK

TWITTER

Fermer le menu

Je rejoins Saint Denis En Commun

En remplissant ce formulaire, j’accepte que Faire Saint Denis En Commun utilise ces données pour m’envoyer des informations.

reseaux sociaux

X