La barbarie humaine a à nouveau frappé. Après la France, Paris et ces conséquences sur Saint-Denis, le Mali et tant d’autres régions du monde, cette fois ci c’est en côte d’Ivoire dimanche 13 mars 2016, que la lâcheté de ceux qui se réclament du groupe AL QUAIDA au Maghreb Islamique (AQMI) s’est exprimée en enlevant la vie à 22 personnes et en blessant une vingtaine d’autres à Grand-Bassam, cité balnéaire, classée patrimoine mondiale de l’UNESCO et constitue l’une des principales attractions touristiques du pays. Par cet acte terroriste, c’est le cœur économique de la côte d’Ivoire qui a été touché.

Mes premières pensées vont naturellement aux familles des défunts et blessés de ces actes inqualifiables. Cet acte terroriste appelle à nouveau la nécessité d’avoir une alliance durable et résolument engagée de l’ensemble de la communauté internationale afin de mettre fin à cet enchaînement de barbarie qui ne grandit pas leurs auteurs. Une pensée particulière à l’Etat Ivoirien et à mes cousins et cousines.

Devant ce drame international, je salue la position de la France, qui n’a pas hésité un instant à apporter son soutien logistique et de renseignement afin de confondre les responsables de ces actes terroristes d’un autre genre au plus vite devant la justice.

Aucune raison valable ne peut expliquer ces actes terroristes sauf la sauvagerie humaine et l’endoctrinement par certains fanatiques de certains cerveaux fragiles et égarés à des fins partisanes.

Toutes mes condoléances aux familles endeuillées. Soyons nombreux pour dire :

NON à la barbarie et rendre hommages aux victimes innocentes de l’attentat terroriste  le :

Mardi 15 mars à 16 heures

devant l’Ambassade 102 Avenue Raymond Poincaré Paris 16ème

Bally BAGAYOKO