Manifestation le 26 novembre 2016 du campement au théâtre (TGP) “Les pouvoirs publics doivent répondre aux revendications des habitantEs expulséEs du 168” ! Je suis solidaire de cette lutte pour le respect des droits humains..Bally BAGAYOKO

Aux situations dramatiques vécues par les migrants et les expulsés du 168 avenue du président Wilson qui campaient à Saint-Denis , le gouvernement et la préfecture ont répondu : expulsions”. Ensemble Saint-Denis

Communiqué d’Ensemble! Saint-Denis

Aux situations dramatiques vécues par les migrants et les expulsés du 168 avenue du président Wilson qui campaient à Saint-Denis , le gouvernement et la préfecture ont répondu : expulsions.

Une armada policière a donc investi vendredi matin tous les campements de La Plaine, bousculant tout sur son passage, abris de fortune, affaires personnelles… C’est le dernier cri de l’attention humanitaire ? Après avoir fui les guerres et la misère, ils subissent à nouveau la maltraitance, le mépris et la galère.

Elus, soutiens, expulsés, migrants avaient demandé que les migrants soient considérés comme des personnes en danger, dignes de sollicitude et de respect dans une démarche de protection et de reconnaissance sociale.

A la place ce sont 20 OQTF et la destruction de l’aire de repos des expulsés, le regroupement et le transport des migrants vers des gymnases -dont un à Saint-Denis, retour sur la banlieue quand même.

Pour chaque réfugié, pour chaque migrant, pour chaque expulsé, le seul traitement envisagé est donc le déplacement, le tri, la perte de ses quelques moyens. Il faut que cela cesse. Le centre de précarité ouvert par Paris pour 400, Porte de la Chapelle, est débordé et n’arrive pas à accueillir tous les migrants. Les moyens ne sont pas à la hauteur…

Ensemble! Saint-Denis condamne les pratiques et les expulsions commises par la Préfecture au nom du gouvernement. Cela ne fait pas une politique, encore moins de gauche…

Ensemble! appelle tous les soutiens, les élus et la municipalité à renforcer la solidarité, à exiger la levée des 20 OQTF et à prendre toutes les dispositions pour domicilier administrativement les expulsés, les accueillir pour les protéger et réaliser les bilans sociaux nécessaires pour trouver des solutions à chacun. Remercions les autorités catholiques d’avoir accueilli, ce vendredi soir, les expulsés du 168 avenue Wilson aidés de leurs soutiens associatifs et citoyens..

Ensemble! exige que les migrants puissent bénéficier de solutions stables et solides, conformes à leurs demandes et à une véritable politique d’accueil humaine et ouverte.

Saint-Denis, une fois de plus, tous rassemblés et mobilisés pour résister et construire une alternative à des politiques indignes …

Le 17 décembre 2016

Actualités

Me suivre sur Youtube

Currently Playing

Me suivre sur Facebook

Me suivre sur Twitter

Connexion

X