[#Barcelone : La Fédération Syndicale Mondiale appelle à lutter contre les causes du terrorisme, l’impérialisme ! Une contribution durant cette grande période de réflexion, utile. Bally Bagayoko]

– Barcelone, 17 août 2017

La Fédération Syndicale Mondiale (FSM), qui regroupe presque 100 millions de travailleurs appartenant à des syndicats de classe des 5 continents, dénonce l’impérialisme comme principal responsable de ce qu’il y ait des attentats dans le Monde, comme celui commis aujourd’hui à Barcelone (Espagne).

Personne n’aurait de la haine envers les Européens s’il n’y avait pas de la part de l’Union Européenne (UE) et des Etats-Unis la volonté de saccager et de voler les richesses des peuples que le capitalisme ne peut pas exploiter comme à l’époque coloniale, sans causer chaque jour et chaque semaine des dizaines de personnes assassinées (voire des milliers) par l’OTAN (et de ces victimes personne n’en parle)…. et si les frontières n’étaient pas fermées pour le passage des citoyens du Sud vers le Nord à la recherche de meilleures conditions de vie, tandis qu’elles sont grandes ouvertes pour la circulation des marchandises des multinationales.

La FSM, qui est née juste après la fin de la Seconde Guerre Mondiale, est consciente que la classe ouvrière n’a jamais souhaité de guerre ni d’attentat. La FSM s’est prononcée, à plusieurs reprises, pour la négociation des conflits, pour la dissolution de l’OTAN et pour la fin du saccage des pays de l’Afrique, de l’Asie et de l’Amérique par les multinationales soutenues par les troupes de l’impérialisme.

Et, tant que nous ne finirons pas avec l’impérialisme, les attentats continueront, comme une manifestation de haine et de rage des peuples massacrés par les bombes qui tombent quotidiennement sur plusieurs pays, et qui sont le résultat des décisions de personnes depuis leurs bureaux, apparemment civilisées, mais qui, en réalité, sont les plus grands assassins en vie d’aujourd’hui.

Fédération Syndicale Mondiale