Bonnes fêtes à nos amis-es juifs et juives, aux militants-es des rencontres intra-religieuses et producteurs de paix et de joie..

Bonnes fêtes à nos amis-es juifs et juives, aux militants-es des rencontres intra-religieuses et producteurs de paix et de joie..

Dans une société en panne de repère, la rencontre reste une essence majeure, pour signifier la lumière. Cette lumière qui symbolise le chemin à suivre et mène toujours vers la découverte de l’autre, de ce qui l’est dans sa singularité, dans sa religion mais à partir d’un principe simple et non négociable la reconnaissance de la laïcité comme point de synthèse de chacun et chacune de ceux qui constituent cette société diverse, multiculturelle et dotée d’une richesse inestimable. Cette richesse jalousement gardée par la ville des Rois de France, sera le marqueur du monde en marche.

Comme chaque année, c’est cela que, j’ai été signifier aux côtés de mes amis de longues dates, Le Grand Rabbin Mendel Belinov, son épouse et ses enfants, son Frère Israël et sans oublier le doyen Belinov pour qui j’exprime une pensée chaleureuse et des vœux de bon rétablissement. Une équipe infernale qui fait la démonstration au quotidien que l’on peut être d’origine culturelle et cultuelle, voir athée et vivre ensemble, s’avoir tendre la main à l’autre et parfois même ouvrir son cœur. C’est ce nectar de la vie que nous devons semer et donner comme héritage à notre jeunesse, à notre monde, qui souffre de cet absence. C’est cela qu’avec le maire, mes collègues élus-es nous avons été saluer..L’occasion de saluer le travail remarquable qui est fait par l’association “Le silence des justes” en particulier en direction des enfants Autistes, qui étaient présents aussi ce soir. Tout cela, entouré de symboles forts de l’histoire de notre ville, sa basilique, ses rois, des habitants de différentes origines culturelles, confessions, athées, des enfants, etc…La ville monde était en marche…Dans l’indifférence générale des médias dont un de taille le Figaro….

C’est dans des moments aussi important comme ceux là, que l’on perçoit la nécessité inconditionnelle de réclamer avec les pacifistes de la communauté juive, les militants de la paix et des droits humains, avec force l’avènement de la justice et de la paix pour nos frères palestiniens, avec la création de deux Etats souverains et l’arrêt immédiat du processus de colonisation qui se poursuit en Palestine par le gouvernement Israélien.  

Ces moments de rencontres de l’autre, de ce qui l’a de plus spirituel, de plus sincère,  sont aussi l’occasion de se plonger dans des histoires qui nous sont parfois étrangères. Alors, je vous propose un petit voyage dans les origines de cette fête dite d’HANOUKA, grâce à la digne contribution de Zohera Papicha.. .

…”La fête d’Hanouka commémore la reconquête du temple de Jérusalem et sa purification dont le candélabre allumé est le symbole le plus fort. Pour comprendre les origines de cette fête, il faut remonter au IIème siècle avant notre ère, période à laquelle la Judée, au sortir d’une guerre de partage entre les généraux successeurs d’Alexandre le Grand, était sous la domination du roi de Syrie, Antiochus IV Epiphane.

Or ce roi était un tyran qui n’avait aucun respect pour la religion juive et s’efforçait d’helléniser l’ensemble des populations formant son royaume, c’est-à-dire d’imposer à tous la culture et la religion grecque. Refusant de se soumettre aux pratiques païennes qu’on leur imposait, de nombreux Juifs se soulevèrent, avec à leur tête Juda Macchabée. Ils se rendirent à Jérusalem en – 165, et reconquirent le temple profané. Beaucoup d’hommes moururent dans ces combats violents, dont Juda Macchabée lui-même, d’où à l’heure actuelle l’emploi du mot “macchabée” pour désigner un cadavre.

Un miracle est associé à la purification du temple par les soldats juifs : lorsqu’ils voulurent allumer la lampe aux sept branches, ils ne trouvèrent qu’une fiole suffisante pour un jour. Pourtant, la provision d’huile alimenta miraculeusement la lampe durant huit jours”…

Après ce petit voyage, mes vœux et souhaits de bonnes et heureuses fêtes de fin d’année à tous et toutes et encore une bonne fêtes d’Hanouka..

Bally BAGAYOKO

Actualités

Me suivre sur Youtube

Currently Playing

Me suivre sur Facebook

Me suivre sur Twitter

Connexion

X