Municipales Saint-Denis : Les écologistes confirment leur inscription dans la démarche Faire Saint-Denis En Commun !
Écologistes, membres issus d’EELV, nous sommes avec Bally Bagayoko pour Faire l’Écologie En Commun ! Ensemble, nous pouvons conduire ce changement, pour nous, pour nos enfants, pour tout.e.s les dionysien.e.s.

Municipales Saint-Denis : Les écologistes confirment leur inscription dans la démarche Faire Saint-Denis En Commun !

Écologistes, membres issus d’EELV, nous sommes avec Bally Bagayoko pour Faire l’Écologie En Commun ! Ensemble, nous pouvons conduire ce changement, pour nous, pour nos enfants, pour tout.e.s les dionysien.e.s.

Continuer la lecture

Elections municipales mars 2020 ! L’équipe de Faire Saint Denis En Commun en mode travail !

[#ElectionsMunicipalesMars2020 : Faire Saint-Denis En Commun au boulot dans une démarche de contribution collective autour des trois urgences : sociales, écologiques et démocratiques déclinées autour des thèmes de la culture, de la jeunesse, de la sécurité et du sport

Continuer la lecture
Europacity : Avis défavorable du commissaire enquêteur à la révision du PLU !
Communiqué de presse Europacity : Après l’avis très défavorable du commissaire enquêteur à la révision du Plan Local d'urbanisme (PLU) de la ville de Gonesse, une seule solution abandonner ce projet démentiel !. Les élu-es du groupe REVE-insoumis saluent cette bonne nouvelle. Le commissaire enquêteur vient de rendre son rapport et son avis est très défavorable. Sans surprise ce projet d’aménagement du Triangle de Gonesse est peu compatible avec la notion de développement durable, va à l'encontre de la politique contre le réchauffement climatique. De plus les créations d’emplois annoncées pourraient se faire au détriment des activités présentes sur les territoires voisins, ajoutant que les objectifs en matière d’emplois sont peu en phase avec le niveau de formation local. Cependant cet avis n'est que consultatif et la mairie (de Gonesse) risque fort de ne pas en cause la mise en place de ce projet d'un autre temps. Comme le rappelle la mairie de Gonesse: « La décision appartient aux élus». Aux saigneurs de terres nous préférons les soigneurs de terres ainsi nous soutenons le projet du groupement de Coopération pour une Ambition et Métropolitaine Agricole (CARMA) qui créerait des emplois durables et non-delocalisables grace à l'agro-ecologie et à la redéfinition des circuits de production et de consommation tout en luttant contre le mitage des terres agricoles. Pour nous ce projet sera toujours mauvais et inutile, 1,7 milliards d'euros seraient dépensés pour un énième centre commercial « au détriment des activités présentes sur les territoires voisins ».Et alors que l’autonomie alimentaire de nos villes est menacé à échéance d’une dizaine d’années. De nombreux centres commerciaux, y compris en Ile-de-France (Millénaire, Domus, etc. ) peinent à trouver leur équilibre économique. Le modèle de faire société, de « vivre ensemble » hyper consumériste est fortement critiquable. Il y a mieux à faire. La lutte continue poiur préserver ces terres agricoles et aménager autrement le nord francilien.

Europacity : Avis défavorable du commissaire enquêteur à la révision du PLU !

Communiqué de presse Europacity : Après l’avis très défavorable du commissaire enquêteur à la révision du Plan Local d'urbanisme (PLU) de la ville de Gonesse, une seule solution abandonner ce projet démentiel !. Les élu-es du groupe REVE-insoumis saluent cette bonne nouvelle. Le commissaire enquêteur vient de rendre son rapport et son avis est très défavorable. Sans surprise ce projet d’aménagement du Triangle de Gonesse est peu compatible avec la notion de développement durable, va à l'encontre de la politique contre le réchauffement climatique. De plus les créations d’emplois annoncées pourraient se faire au détriment des activités présentes sur les territoires voisins, ajoutant que les objectifs en matière d’emplois sont peu en phase avec le niveau de formation local. Cependant cet avis n'est que consultatif et la mairie (de Gonesse) risque fort de ne pas en cause la mise en place de ce projet d'un autre temps. Comme le rappelle la mairie de Gonesse: « La décision appartient aux élus». Aux saigneurs de terres nous préférons les soigneurs de terres ainsi nous soutenons le projet du groupement de Coopération pour une Ambition et Métropolitaine Agricole (CARMA) qui créerait des emplois durables et non-delocalisables grace à l'agro-ecologie et à la redéfinition des circuits de production et de consommation tout en luttant contre le mitage des terres agricoles. Pour nous ce projet sera toujours mauvais et inutile, 1,7 milliards d'euros seraient dépensés pour un énième centre commercial « au détriment des activités présentes sur les territoires voisins ».Et alors que l’autonomie alimentaire de nos villes est menacé à échéance d’une dizaine d’années. De nombreux centres commerciaux, y compris en Ile-de-France (Millénaire, Domus, etc. ) peinent à trouver leur équilibre économique. Le modèle de faire société, de « vivre ensemble » hyper consumériste est fortement critiquable. Il y a mieux à faire. La lutte continue pour préserver ces terres agricoles et aménager autrement le nord francilien.

Continuer la lecture
Stop à l’expulsion du Landy Sauvage !
Le Landy Sauvage occupe une friche industrielle qui n’a pas besoin d’être rasée avant 2024. Si cette expulsion devait avoir lieu à trois jours de la trêve hivernale, c’est tout unécosystème liant pratiques sportives, créations artistiques, accueil des collectifs citoyens et solidarité avec les plus démunis qui disparaitraient, dans un quartier abandonné de ce point de vue. L’Établissement Public Foncier d’île-de-France doit entendre raison et accepter d’ouvrir les négociations avec ces bénévoles sérieux et responsables afin de trouver une issue dans le sens de l’intérêt commun. La ville de Saint-Denis et Plaine commune doivent aider à la sortie de cette impasse et soutenir le prolongement dans les lieux au moins jusqu’au début des travaux des Lumières de Pleyel en 2024.

Stop à l’expulsion du Landy Sauvage !

Le Landy Sauvage occupe une friche industrielle qui n’a pas besoin d’être rasée avant 2024. Si cette expulsion devait avoir lieu à trois jours de la trêve hivernale, c’est tout unécosystème liant pratiques sportives, créations artistiques, accueil des collectifs citoyens et solidarité avec les plus démunis qui disparaitraient, dans un quartier abandonné de ce point de vue. L’Établissement Public Foncier d’île-de-France doit entendre raison et accepter d’ouvrir les négociations avec ces bénévoles sérieux et responsables afin de trouver une issue dans le sens de l’intérêt commun. La ville de Saint-Denis et Plaine commune doivent aider à la sortie de cette impasse et soutenir le prolongement dans les lieux au moins jusqu’au début des travaux des Lumières de Pleyel en 2024.

Continuer la lecture
Ecologie-démocratie : Faire Saint-Denis En Commun en débat !
Plus d'une quinzaine de propositions exprimées qui sans aucun doute feront la différence pour les prochaines années et amélioreront les conditions de vie des habitants :

Ecologie-démocratie : Faire Saint-Denis En Commun en débat !

Plus d'une quinzaine de propositions exprimées qui sans aucun doute feront la différence pour les prochaines années et amélioreront les conditions de vie des habitants :

Continuer la lecture
Exigeons un autre projet d’aménagement sur le quartier Pleyel !
« Ce projet conduira à dégrader la qualité de l’air par rapport à la situation actuelle (…) le projet entraîne une concentration plus importante des polluants au niveau de certains lieux de résidence (notamment aux alentours du carrefour Pleyel),

Exigeons un autre projet d’aménagement sur le quartier Pleyel !

« Ce projet conduira à dégrader la qualité de l’air par rapport à la situation actuelle (…) le projet entraîne une concentration plus importante des polluants au niveau de certains lieux de résidence (notamment aux alentours du carrefour Pleyel),

Continuer la lecture
L’eau un bien commun à la vie !
Depuis 1923, date de la création du Syndicat des Eaux d’Ile-de-France (SEDIF), la distribution de l’eau et sa production ont été confiées, sous forme d’une délégation de service public (DSP), à une multinationale : Véolia.

L’eau un bien commun à la vie !

Depuis 1923, date de la création du Syndicat des Eaux d’Ile-de-France (SEDIF), la distribution de l’eau et sa production ont été confiées, sous forme d’une délégation de service public (DSP), à une multinationale : Véolia.

Continuer la lecture
La Zone à faible émission !
Considérant que les pollutions atmosphériques en milieu urbain conduisent à une catastrophe sanitaire et environnementale grave en Île-de-France et que les particules et le dioxyde d’azote dans l’air ambiant sont des polluants réglementés, dont les concentrations atteignent des niveaux problématiques en Ile-de-France

La Zone à faible émission !

Considérant que les pollutions atmosphériques en milieu urbain conduisent à une catastrophe sanitaire et environnementale grave en Île-de-France et que les particules et le dioxyde d’azote dans l’air ambiant sont des polluants réglementés, dont les concentrations atteignent des niveaux problématiques en Ile-de-France

Continuer la lecture
Fermer le menu

Je rejoins Saint Denis En Commun

En remplissant ce formulaire, j’accepte que Faire Saint Denis En Commun utilise ces données pour m’envoyer des informations.

reseaux sociaux

X