Entretien avec Clémentine Autain, porte-parole d’Ensemble !. Ce mouvement pour une alternative de gauche solidaire et écologique lançait, samedi 27 août, sa 3ème université d’été, à Guidel-Plages.

Ensemble !, le mouvement pour une alternative de gauche solidaire et écologique, profite des plages de Guidel pour son université d’été, du 27 au 30 août. Entretien avec sa porte-parole, Clémentine Autain.

Comment jugez-vous la gauche aujourd’hui ?

Le Parti socialiste est arrivé à bout de souffle. L’avenir de la gauche se situe autre part. Récemment, Emmanuel Macron a dit « il faut que les jeunes rêvent d’être milliardaires ». Quand on pense comme ça, on a rompu avec la gauche. Le gouvernement actuel tourne le dos aux principes fondateurs de la gauche.
Quelles propositions alors ?

Aucun mouvement existant n’a la solution, il faut donc avancer vers un regroupement inédit. Nuit Debout, et le mouvement social contre la loi El Khomri, ont montré une attente de renouveau démocratique. On se doit de répondre à cette exigence. Il y a un tel désespoir, un tel dégoût pour la politique !

Ensemble ! a-t-il les épaules pour ça ?

Ensemble ! n’a jamais pensé être le mouvement qui serait, à lui seul, la réponse politique. On travaille à tisser des passerelles entre les courants de gauche de transformation sociale et écologiste. Nous sommes les artisans d’une unité nouvelle. On a déjà proposé de travailler ensemble à une alternative politique et on a constaté que chacun préférait jardiner son pré carré. Je le regrette. Ce repli des uns et des autres est inquiétant, dans un moment où il faudrait, au contraire, se rassembler.