Collectif National “Touche pas à ma Zep” : “La journée de jeudi 5 janvier sera un nouveau temps fort national”

Collectif National “Touche pas à ma Zep” : “La journée de jeudi 5 janvier sera un nouveau temps fort national”

Communiqué de presse du collectif « Touche pas ma ZEP »

Mercredi 4 janvier

Toujours aucune réponse du Ministère : la grève se poursuit

Sans réponse de la part du Ministère à l’ultimatum posé par le collectif « Touche pas ma ZEP », les enseignant-e-s des lycées en éducation prioritaire ou qui devraient en relever n’ont pas fait la rentrée ce mardi 3 janvier et étaient massivement en grève.

Les 450 emplois annoncés pour les lycées « défavorisés » par le Ministère le 28 novembre ne sauraient constituer une réponse satisfaisante :

  • Ils ne concernent que la rentrée 2017 sans aucune garantie pour la suite.
  • Ces moyens sont ridicules au regard des besoins, dautant qu’ils sont prélevés sur la somme des nouveaux postes attribués par académie.

Le Ministère n’a toujours pas publié de liste de l’ensemble des lycées concernés. Par ailleurs, la catégorie « lycées défavorisé » n’existe tout simplement pas dans les textes de l’Education Nationale.

Nous avons la confirmation qu’au moins 50 établissements étaient en grève ce mardi 3 janvier avec des mobilisations particulièrement importantes dans les Académies de Créteil, Versailles, Aix-Marseille, Amiens, Lille… De nombreux établissements affichaient des taux de grévistes supérieurs à 70% et même plusieurs lycées étaient complètement fermés (Lycée Diderot à Marseille par exemple) .

A la suite des AG communes de grévistes de la région parisienne et de Marseille, mais aussi des AG qui se sont tenues notamment dans l’Oise, dans le 59, etc., la reconduction de la grève a été largement votée pour cette semaine de rentrée de janvier 2017.

Ce mercredi 4 janvier, la grève a été reconduite dans de nombreux lycées avec de forts taux de grévistes et des opérations « lycée désert » à l’appel de sections locales de la FCPE qui ont été une vraie réussite : de 55% à 90% d’élèves absent-e-s dans les lycées Jean-Jacques Rousseau à Sarcelles, Paul Eluard à Saint-Denis, Romain Rolland à Goussainville, Georges Braque à Argenteuil…

La journée de jeudi 5 janvier sera un nouveau temps fort national avec des Assemblées Générales communes de grévistes et manifestations dans plusieurs académies.

A Paris, Une manifestation partira de Sciences Po Paris (rue Saint-Guillaume) à 14h et se dirigera vers l’Assemblée nationale.

Plusieurs organisations syndicales dont le SNES Versailles appellent à reconduire le mouvement et à manifester le jeudi 5 janvier.

Dans l’Académie d’Aix-Marseille, l’intersyndicale (CGT, CNT-SO, SIAES-FAEN, SNEAA-FO, SNFOLC, SNEP, SNES, SNUEP-FSU, SUD) soutient les décisions de l’AG et appelle à poursuivre le mouvement cette semaine et à un nouveau temps fort de grève le jeudi 5 janvier avec une manif sur Marseille.

Alors qu’elle communique devant les Parlementaires ou les médias en déclarant que les enseignant-e-s ont “raison de se mobiliser” et que leur demande d’un classement des lycées en éducation prioritaire est légitime, la Ministre n’a toujours pas daigné recevoir – ou faire recevoir par un membre de son cabinet – une délégation du collectif « Touche pas ma ZEP ».

Contrairement aux allégations de la Ministre, la publication d’une carte élargie des lycées en éducation prioritaire (qui avait été promise par Vincent Peillon pour la rentrée 2015!) est tout à fait réalisable avant la fin du quinquennat. Najat Vallaud-Belkacem est Ministre en exercice jusqu’au mois d’avril et elle a les moyens d’agir rapidement par décret.

Actualités

Me suivre sur Youtube

Currently Playing

Me suivre sur Facebook

Me suivre sur Twitter

Connexion

X