CRISE A LA BALEINE : EQUALIA LA SOCIETE DE GESTION APPORTE SES RÉPONSES…..

CRISE A LA BALEINE : EQUALIA LA SOCIETE DE GESTION APPORTE SES RÉPONSES…..

Saint-Denis, le 10 février 2016

Les réponses apportées par la direction de la société EQUALIA : 

 

  • S’agissant des droits des délégués du personnel : l’élection des délégués du personnel a eu lieu le 11/12/2014. Le procès-verbal d’élection a été transmis à l’Inspection du travail de Bobigny. La première réunion DP a été programmée le 19/12/2014. En l’absence de questions de la part du DP, un PV de carence a été décidé conjointement avec le DP, comme d’ailleurs tous les mois suivants, jusqu’à la dernière réunion qui a eu lieu le 15/01/2016 où les dirigeants de la société EQUALIA, le DP ainsi que son suppléant se sont réunis. Un PV est en cours de rédaction suite à cette rencontre.
  • S’agissant des relations avec l’union locale SUD SOLIDAIRES : la direction de la société gestionnaire de la Baleine a reçu un courrier en recommandé avec AR de l’union locale SUD SOLIDAIRES 93 en date du 10/12/2015, lui signifiant la création une section syndicale sur l’établissement et la désignation d’un représentant qui se trouve être le DP du centre aquatique. Si la direction a appris par ce biais cette nomination, le représentant syndical n’a à ce jour exprimé aucune demande.
  • La direction de la société EQUALIA adressé le 16/12/2015 un courrier en réponse à SUD SOLIDAIRES 93 pour avoir quelques précisions sur cette situation, et lui indiquer qu’elle se tenait à sa disposition s’il le souhaitait. A ce jour, la direction n’a reçu aucune réponse à ce courrier.
  • S’agissant des documents et des affichages réglementaires : la direction d’EQUALIA nous confirme que tous les affichages réglementaires sont en place. Si jusqu’à une période récente un seul tableau était disposé dans le local du personnel pour l’affichage des plannings du personnel et autres notes de service, deux tableaux supplémentaires ont été installés. Un sera affecté exclusivement aux documents concernant le DP, l’autre sera destiné à la section syndicale SOLIDAIRES 93. La convention collective est à disposition des agents ainsi que le registre du DP. Ces documents, ainsi que les PV de réunion, sont consultables dans le local du personnel.
  • La direction de la société gestionnaire se tient à la disposition des représentants syndicaux pour vérifier, à une date à leur convenance, l’ensemble des dispositions mises en place.
  • S’agissant des procédures disciplinaires en cours : deux agents (qui se trouvent être le DP et le DP suppléant) font effectivement l’objet d’une procédure disciplinaire, pour des faits indépendants de leurs fonctions de représentation du personnel : en l’occurrence, ces agents ne se sont pas présentés à leur poste selon les plannings établis sans en avertir la direction, ce qui a entraîné des impossibilités d’ouverture de l’équipement, au détriment des usagers. Dans le cadre de la procédure actuellement en cours, les faits reprochés aux deux agents se sont produit les mêmes jours (les 2 et 3 février 2016), ce qui a conduit à une simultanéité des deux procédures disciplinaires. Ces procédures sont conduites dans le cadre réglementaire : les faits reprochés ont donné lieu à des rapports, à des courriers de convocation dont le contenu et les formulations qui y sont employées répondent au cadre réglementaire, et ne présagent en rien de la décision qui sera prise. Les entretiens disciplinaires sont programmés et la décision qui sera prise à la suite fera l’objet d’une réflexion préalable et s’inscrira dans le cadre fixé par le code du travail.
  • S’agissant de la mise en danger des agents : la société EQUALIA indique que les agents d’entretien ont bénéficié des formations suivies des accompagnements leur permettant d’assumer leurs missions.
  • L’inspection du travail a effectué un contrôle sur site le 9 février 2016. D’après des premiers éléments communiqués oralement à l’issue de leur visite, il semble que l’état des échangeurs à plaques et la dalle situés dans le local technique puisse constituer un danger pour la sécurité des personnels. Il s’agirait là de travaux à effectuer incombant à la commune, et non pas à l’exploitant. La ville indique rester dans l’attente du rapport qui sera établi par l’inspection du travail pour envisager les suites à donner pour remédier à la situation, en fonction des préconisations qui seront formulées.
  • De façon plus générale, les représentants de la société EQUALIA sont ouverts pour rechercher les conditions d’un apaisement du climat social, et sont tout à fait disposés à rencontrer une délégation des DP et de représentants du syndicat SUD SOLIDAIRES 93 le 12 février prochain pour échanger sur le contenu des revendications, à l’occasion du rassemblement.

Société EQUALIA..

Actualités

Me suivre sur Youtube

Currently Playing

Me suivre sur Facebook

Me suivre sur Twitter

Connexion

X