[#Dans la foule venue en nombre gigantesque Grand corps Malade à fait le déplacement pour rendre un hommage de taille à notre Ludo Cerise sur le Ghetto.. Le grand artiste enfant aussi de la ville des Rois de France et de la Résistance avait fait un texte dans un de ses Slam en l’honneur de notre monument local “Vu de ma fenêtre”.. Comme la plusieurs centaines de Ludonisiens et Ludonisiennes présents qui ont fait le déplacement pour apporter leur soutien à la famille et exprimer leur gratitude à l’égard du défunt Ludo qui reste dans nos cœurs à jamais. Repose en paix. Bally BAGAYOKO]

“Vu de ma fenêtre, y’a que des bâtiments
Si j’te disais que je vois de la verdure, tu saurais que je mens
Et puis pour voir un bout de ciel, faut se pencher franchement
Vu de ma fenêtre, y’a des petits qui font du skate, ça fait un bruit, t’as mal à la tête
………..

Vu de ma fenêtre, y’a vachement de passage, de Carrefour à la mairie je vois des gens de tout âge
Du métro à la boulangerie, je vois toutes sortes du visages
…………

Aux beaux jours, ils mettent même des tables en terrasse
Vu de ma fenêtre, y’a plein de monde au soleil c’est ma classe
Et comme je vois tout, de ma planque, comme un keuf
Mes potes m’appellent avant de venir pour savoir s’il y a de la meuf

Vu de ma fenêtre, celui que je vois le plus souvent c’est Ludo
Il est gentil mais quand tu le croises c’est pas forcément un cadeau
Si tu le supportes pendant une heure, j’te jure t’es costaud
C’est le mec qu’on appelle la cerise sur le ghetto

Vu de ma fenêtre, c’est pas de la télé-réalité, ni un sitcom d’AB Production
………

Quand je vois ces deux hommes qui boivent un coup en riant, alors qu’ils sont soi-disant différents
Parce que l’un dit « Shalom » et l’autre dit « Salam »
Mais putain ils se serrent la main, c’est ça l’âme de mon slam
Je prends ça comme un bon signe, c’est peut-être un espoir infime
Mais je te jure que je l’ai vu, c’est pas pour la rime”…….

Grand Corps Malade…