DANS LE ROYAUME DES GRANDS HOMMES ALGERIENS, J’APPELLE HOCINE AIT AHMED…..Bally BAGAYOKO

DANS LE ROYAUME DES GRANDS HOMMES ALGERIENS, J’APPELLE HOCINE AIT AHMED…..Bally BAGAYOKO

HOCINE AIT AHMED* UN GRAND HOMME QUI A FAIT AVANCER LE DROIT DES ALGERIENS….

Hommage à un grand Homme du Front de Libération Nationale qui nous a quitté le 23 décembre 2015 à l’âge de 89 ans à Lausanne (Suisse).

Le 12 février 2016, à l’initiative de l’Association dionysienne APCV et de son président Rahim REZIGAT, un moment de recueillement et de pensée dans la maison du peuple ont été rendus. De nombreuses personnes avaient fait le déplacement dont :  l’historien Mohamed Harbi, ancien responsable du FLN, de l’ universitaire Ibelkissene Mouloud, ancien officier de l’ALN (Armée de Libération Nationale), Ali Guenoun, historien ; Salma Boukir, militante associative ;  Arezki Ammi, ancien membre du FFS ; Nora at Brahim, chanteuse et le poète Mahieddine Ouferhat,  ancien président du FFS, ou encore de Mahmoud Massali, consul d’Algérie à Bobigny et Chafia Mentalecheta, Députée algérienne, le maire de Saint-Denis Didier PAILLARD, Patrick BRAOUEZEC.

Un hommage mérité et incontournable a été rendu à celui qui a été le dernier membre en vie des neufs du FLN ( Front de Libération Nationale) « fils de la Toussaint ». Le Front de Libération Nationale a été créé en novembre 1954 pour obtenir l’indépendance de l’Algérie, qui était à cette époque divisée en plusieurs départements français d’Algérie. C’est dans cet environnement de résistance pour des droits entiers pour le peuple Algérien que Hocine AIT AHMED à lutter contre l’empire coloniale établit par la France.

Il faisait parti des principaux responsables historiques ayant déclenché la guerre de libération de l’Algérie contre la France coloniale et Fondateur du FFS (Front des Forces Socialistes). Le FLN est aujourd’hui’hui présidé par le président de la République Abdelaziz BOUTEFLIKA.

Un hommage qui nous permet de ne pas oublier cette période sombre de l’histoire coloniale de France et l’impérieuse nécessité de poursuivre la construction de la paix dans le monde et de combattre toutes les formes de discriminations et les régimes coloniaux qui malheureusement existent encore ici ou là dans le monde.

Bally BAGAYOKO

 

*Né le 20 août 1926, enterré le 1er janvier 2016 dans son village natal Aït-Yahia en Algérie.

Actualités

Me suivre sur Youtube

Currently Playing

Me suivre sur Facebook

Me suivre sur Twitter

Connexion

X