ENSEMBLE AUBERVILLIERS FÊTE SES VŒUX SOUS LES COULEURS DU RASSEMBLEMENT ET DE L’ESPOIR……Martine CARON

ENSEMBLE AUBERVILLIERS FÊTE SES VŒUX SOUS LES COULEURS DU RASSEMBLEMENT ET DE L’ESPOIR……Martine CARON

Soirée vœux 2016 de Ensemble, devant environ une centaine de personnes, avec un discours d’introduction de ma camarade Martine CARON remarquable, que je vous livre ici :

“Officiellement notre mouvement Ensemble! existe depuis fin 2013 mais nous existions bien avant sous une autre configuration et déjà dans le Front de gauche. A Aubervilliers c’est dès 2010 que nous nous sommes regroupés, nous aussi, sous une forme et un nom différents d’aujourd’hui : « Les Fédérés » mais animés par la  même volonté. Depuis cette date, nous avons contribué à la création du Front de gauche d’Aubervilliers et à la dynamique qui a permis de faire gagner nos candidats locaux aux différentes élections et notamment aux municipales de 2014. Mais si nous pouvons nous féliciter de ces victoires locales, les situations nationale et internationale de ce début 2016 n’offrent pas de quoi nous réjouir.

En France, l’année 2015 aura été marquée par les attentats de janvier et novembre qui laisseront des marques profondes.

Les guerres en Syrie et au Moyen orient menacent la paix mondiale et provoquent la migration de milliers de personnes venant s’ajouter aux nombreux migrants économiques et climatiques. La crise économique et sociale qui sévit partout dans le monde n’épargne pas notre pays. Le gouvernement au pouvoir depuis 2012 fait le choix délibéré de ne répondre à aucune des urgences sociales provoquées par la toute-puissance capitaliste et son besoin de profits immédiats. Depuis son élection, ce n’est pas un virage à droite qu’il a opéré mais un demi-tour complet tant il tourne le dos non seulement à ses maigres engagements de campagne mais aussi aux valeurs fondatrices de la gauche.

Les réformes se suivent et se ressemblent toutes, pacte de stabilité et de compétitivité, austérité, fiscalité, loi macron, augmentation du temps de travail et travail du dimanche, diminution des services publics, état d’urgence, déchéance de nationalité, criminalisation des syndicalistes et demain destruction du code du travail et surement d’autres encore il leur reste 16 mois. Les régressions sociales et démocratiques et la mise en œuvre d’une politique anti-terroriste de nature populiste et inefficace au détriment des libertés publiques, seront les marques de ce gouvernement fossoyeur des idées de gauche et serviteur docile du patronat et de la finance.

2015 a aussi été une année d’élections dont les résultats ont confirmé la montée du FN et ses idées racistes et xénophobes. Ces élections ont aussi montré le désespoir d’un nombre grandissant de nos concitoyens qui ne se dérangent plus pour aller voter ou qui votent pour l’entre soit et le rejet des autres, sensés les protéger.

Chômage, précarité, mal-logement, discrimination, racisme, négation des droits les plus élémentaires conduisent les mêmes toujours plus nombreux à la déchéance sociale et au sentiment de ne plus avoir prise sur rien. Si nous devons pour une grande partie ces résultats à la politique de ce gouvernement socialiste qui a renoncé à tous ses engagements, nous devons aussi nous demander pourquoi le FN a été le recours et pas nous.

Dans ces élections le Front de gauche n’a pas su convaincre qu’une autre alternative est possible. Il est vrai que la tâche est ardue et ceux qui œuvrent pour nous convaincre du contraire sont puissants et ont des moyens, les grecs en savent quelque chose. Mais pourtant ils sont nombreux les femmes et les hommes qui aspirent à faire changer cet état de fait. Ils sont nombreux dans notre pays à vouloir résister au tournant sécuritaire, militariste et ultra libéral. Dans les quartiers populaires, les entreprises, parmi les jeunes, les salariés, les précaires, les intellectuels, les énergies existent pour défendre les idées de solidarité, de justice sociale, de respect de l’environnement. Dans le mouvement social, les syndicats, les mouvements politiques, des forces sont disponibles mais sont aujourd’hui trop dispersées et manquent d’un réel projet commun.

Nous ne partons pas de rien, le Front de gauche et le programme « l’Humain d’abord » sont des outils précieux mais qui doivent s’enrichir et se construire avec les citoyens eux-mêmes. Refonder la gauche, rassembler le peuple dans sa diversité, redonner de l’espoir, cela passe par la capacité à faire émerger un nouvel imaginaire, inventer de nouvelles pratiques politiques. Redonnons du sens à une gauche écologiste et solidaire par une démocratie véritable. Cette gauche doit faire le choix d’un mode de développement soutenable en rupture avec l’accumulation des profits, le productivisme, le consumérisme, l’oligarchie financière, elle doit  privilégier les biens communs et répondre à l’urgence  climatique.  Il faut poser les premiers jalons de cette refondation.

 A Ensemble ! nous croyons que c’est par la mobilisation des citoyens sur des actions visant à améliorer leur vie sociale, en leur donnant les moyens d’exercer réellement leur pouvoir de citoyen ainsi que la possibilité de participer aux décisions qui détermineront leur avenir, que nous referons de la politique avec eux.

Construire une vraie politique de gauche tant nationale que locale, c’est de cela que nous vous invitons à débattre ce soir.  Au nom d’Ensemble! je nous souhaite pour ces projets et pour 2016 : du courage, de l’enthousiasme, de l’imagination et du plaisir à le faire ensemble !”

Marion CARON Militante Ensemble AUBERVILLIERS

Le 12 février 2016

Avec la participation de Fethi Chouder,Boualem Benkhelouf, Marie A. Kouame, Alice Fagard, Roland Ceccotti, Bally Bagayoko et Nourredine Kaddouri.

Actualités

Me suivre sur Youtube

Currently Playing

Me suivre sur Facebook

Me suivre sur Twitter

Connexion

X