« Ensemble refusons le 49.3 !

« Ensemble refusons le 49.3 !

Un conseil des ministres extraordinaire a été convoqué ce mardi 10 mai dans l’après-midi pour autoriser le recours à l’article 49-3 afin de faire adopter le projet de loi Travail. « 1 307 000 signataires contre la loi travail, des centaines des milliers de manifestants à plusieurs reprises dans les rues, 200 Nuit Debout en France, 71% de la population contre la loi travail : la seule réponse du gouvernement c’est le passage en force et la répression ! », dénonce le mouvement Nuit Debout. Qui appelle à un rassemblement ce soir à 18h devant l’Assemblée nationale. D’autres rassemblements sont également prévus dans toute la France.

« Ensemble refusons le 49.3 ! Rassemblons nous tou-te-s ce soir à 18H pour un sit-in devant l’Assemblée Nationale.

1 307 000 signataires contre la loi travail, des centaines des milliers de manifestant-e-s à plusieurs reprises dans les rues, 200 #NuitDebout en France, 71% de la population contre la loi travail : la seule réponse du gouvernement c’est le passage en force et la répression !

49.3 et Loi « Travail », une insulte au peuple

Après deux mois de manifestations massives contre le projet de « Loi Travail » et une opinion publique majoritairement opposée à ce texte, le gouvernement Hollande-Valls menace d’utiliser le 49.3 pour empêcher le débat à l’Assemblée nationale. Le rapporteur du projet, le député PS Christophe Sirugue, avoue qu’il manque 40 voix au Parlement pour l’approuver. La majorité est donc divisée face à cette loi qui serait un recul sans précédent des droits des travailleuses et des travailleurs en France, un retour au XIXe siècle.

En mars, Manuel Valls menaçait de démissionner s’il était empêché d’appliquer la loi El Khomri. Aujourd’hui il brandit la menace du 49.3. Ce déni de démocratie après un mouvement social qui a regroupé des centaines de milliers de personnes dans la rue, dans les entreprises, les universités, les lycées et sur les places de France est une insulte au peuple de ce pays.

Plusieurs commissions de Nuit Debout Paris dénoncent cette volonté de passage en force. Si Manuel Valls persiste dans cette voie, nous répondrons par tous les moyens légitimes en proportion au mépris affiché. Nous appelons toutes et tous les démocrates à se mobiliser contre cette dernière attaque contre nos droits sociaux et notre démocratie.

Démocrates, debout ! »

Actualités

Me suivre sur Youtube

Currently Playing

Me suivre sur Facebook

Me suivre sur Twitter

Connexion

X