Hôpital Delafontaine : “STOP AUX AGRESSIONS, STOP A LA DÉGRADATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION HOSPITALIÈRE”…

Hôpital Delafontaine : “STOP AUX AGRESSIONS, STOP A LA DÉGRADATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL DANS LA FONCTION HOSPITALIÈRE”…

C’est avec consternation que j’ai appris par l’intermédiaire d’un agent hospitalier de l’hôpital Delafontaine, l’agression scandaleuse d’un médecin urgentiste et de plusieurs infirmiers, le 13 septembre dernier. Sans réserve, je condamne ces actes inadmissibles à l’encontre d’un personnel dévoué au bien commun et au service de la vie. Ces actes répréhensibles, sonnent à nouveau le besoin criant de moyens humains au service des usagers, offrant une réduction des délais de prises en charge source de tensions importantes, la présence en nombre d’agents de sécurité et de médiation permettant de rassurer. Les nombreuses suppressions de postes au sein de la fonction publique hospitalière, orchestrées par les gouvernements successifs et dernièrement par le gouvernement socialiste, vont à contre courant des besoins de protection des habitants.

Ces suppressions sont d’autant plus indignes alors que l’on observe une augmentation importante du besoin de soin et de prise en charge. Devant des politiques absurdes, qui visent à brader le service public et ouvrir une logique d’une médecine à deux vitesse, celle pour les nobles et celle pour les prolétaires que nous sommes nombreux a être. Nous devons opposer le droit à la santé quelque soit la couleur de peau, l’origine et le niveau du compte en banque. C’est cela l’idéal solidaire que le conseil national de la résistance, nous a légué et qu’il nous faut collectivement préserver et protéger, devant des politiques autoritaires et de relégation sociale et économique. C’est ce message que j’ai eu l’occasion de rappeler à certains personnels que j’ai pu rencontrer ce samedi…

En attendant que la justice des Hommes passent, mes vœux de bon rétablissement, accompagnent le médecin, les infirmiers agressés, courage et détermination pour les anges de la vie que sont les personnels des hôpitaux publics. Enfin solidarité à l’ensemble des organisations syndicales qui militent au quotidien pour barrer la route à ces logiques infernales, en portant le drapeau du service public souvent mis à mal.

Bally BAGAYOKO

Actualités

Me suivre sur Youtube

Currently Playing

Me suivre sur Facebook

Me suivre sur Twitter

Connexion

X