JOP 2024 : “Comme toutes les activités humaines, les JO, le ou les sports, interpellent légitimement sur les “finalités”. Une contributio à la réflexion de mon ami louis Aminot.

JOP 2024 : “Comme toutes les activités humaines, les JO, le ou les sports, interpellent légitimement sur les “finalités”. Une contributio à la réflexion de mon ami louis Aminot.

Sur les JO. J’y reviens en reprenant quelques-unes de mes observations antérieures. Tout d’abord, nous devons le rappeler – le souligner et le prendre en considération – la candidature de Paris est actée, le processus de validation est en cours ! Les “cadres” du mouvement sportif et du CNOSF et les collectivités territoriales concernées s’activent et “défendent” la candidature de Paris. La “question” implique par conséquent un raisonnement et une appréhension qui vont, me semble–t-il, bien au-delà de l’interrogation de savoir si nous devons dire “non” et “nous y opposer” ou dire “oui” et “approuver”… La candidature de Paris est un fait social, total, aurait ajouté Marcel Mauss ! 
De mon point de vue, nous devons prendre en compte toutes les données, tous les paramètres, des quartiers du 93 à l’international. Les JO sont avant tout une activité humaine. Comme toutes les activités humaines, les JO, le ou les sports, interpellent légitimement sur les “finalités”. Un peu de polémique cependant. En ce qui me concerne, je préfère un investissement, même “lourd”, dans un équipement “à vocation sportive” plutôt qu’un investissement, bien plus que “lourd”, dans un Rafale ou dans la bombe nucléaire dont le budget pourrait doubler d’ici à 2030. Les JO ? Asservissement individuel et collectif ou émancipation individuelle et collective ?
C’est incontournable, les JO s’organisent et évoluent au coeur des “dérèglements géopolitiques et géostratégiques”. Ils intéressent les groupes supranationaux et les Etats ? C’est vrai. Ils intéressent aussi et au premier la jeunesse et les athlètes dont le statut social est trop souvent précaire. Les JO, sont-ils un facteur de concorde et d’apaisement international ou, au contraire, sont-ils un facteur d’exacerbation des conflits et des guerres ? Ne l’oublions pas, les JO mettent en mouvement – d’abord – les jeunesses et les athlètes du monde. Le ou les sports et les JO contiennent de la société, ils ne sont pas toute la société. Dire que le sport est le miroir de la société me semble un peu court. Blanc ou noir. Langue d’Esope ? Que ça plaise ou non, le sport est culture ! Discutons culture…
 
Cela dit, le texte de la pétition fait l’impasse sur la jeunesse, sur le sport, sur les athlètes, sur les inégalités sociales croissantes, sur la nécessaire bataille pour l’égalité, la citoyenneté, l’émancipation, elle fait l’impasse sur la nécessaire bataille pour la libération de toutes les activités humaines de l’emprise du fric…. Les spectateurs ? Que des “gogos” ? Comme le peuple, il faudrait en changer car ils seraient trop “con-con” ? Comment peut-on louer les productions, par exemple, des boxeurs et des boxeuses issus des quartiers populaires et réduire et enfoncer les JO sans discernement “idéologique” ? Les JO sont ils plus onéreux et dangereux que les Rafale, les bombardements d’Alep, Sanaa, Mossoul et autres, sont -ils plus onéreux que l’avancée des budgets militaires vers les 2% du PIB exigés par l’Otan ? Quelles propositions et quelles batailles devons-nous mener pour “expulser” les affairistes et les supranationales des instances sportives internationales ? L’appropriation et l’autogestion du sport par les citoyens, la jeunesse et les sportifs ne serait il plus à notre ordre du jour…. ? Le gigantisme forcené et affairiste, les dérives, tricheries, dopages, individuels, collectifs, ou d’État, sont à condamner, bien évidemment… Mais, notre objectif ne serait il plus de libérer les JO et toutes les activités humaines, de la domination capitaliste… Condamnons la vie sous prétexte qu’elle est dominée et oppressée par une minorité de  “voyous internationaux archi-milliardaires et fous de guerre ” ? 
Haut les coeurs  !
Louis AMINOT

Actualités

Me suivre sur Youtube

Currently Playing

Me suivre sur Facebook

Me suivre sur Twitter

Connexion

X