[#JOP 2024, pas question que nos ambitions deviennent des variables d’ajustement… Bally BAGAYOKO]

Je viens de prendre connaissance, qu’n rapport commandé par Bercy et le ministère des sports sur le budget des JOP2024 a été rendu public par le journal Le Parisien, ce jour. Dans ledit rapport plusieurs sites et investissements pourraient être remises en cause par l’Etat.

Sans revenir sur l’ensemble des étapes qui ont été nécessaires pour figer un accord entre les territoires et l’Etat, il est hors de question que les espoirs (parfois mitigés) que les populations ont versés dans les JOP2024 en matière d’héritage se transforment désormais en mirage. Bien qu’il s’agisse d’un rapport non définitif, la volonté d’ajustement du projet voir la suppression de certains investissements restent en miroir et sonne l’alerte pour renforcer notre vigilance. Des principes doivent être portés sans délais :

– Pas question de revoir les programmes sans concertations avec les collectivités en particulier la ville de Saint-Denis et le territoire de Plaine commune avant la validation définitive des options en juin 2018 et la présentations des hypothèses auprès du CIO à la fin du mois de mars 2018,
– Que les populations soient consultées dans la construction des choix,
– Que les enjeux environnementaux, sociétaux et économiques locales soient sanctuarisés,
– Que l’ambition de renforcer le soutien au mouvement sportif, développer les pratiques et rattraper le retard pris dans la construction d’équipements sportifs dans les territoires, soient préservés,
– que les investissements prévus sur notre ville soient maintenus,

La vigilance de la population, des collectifs et des élus-es, reste de rigueur.. Une pensée pour toutes les associations qui depuis le début de cette avanture ont gardé une constance dans leur vigilance aux cotés des pouvoirs publics. ils ont bien raison.

Bally BAGAYOKO
Maire Adjoint en Charge des Grands Evènements, JOP 2024, Sport, Emploi