[# JOP 2024 : Une loi Olympique de tous les dangers..Bally Bagayoko]

 

Oui pour faire des JOP2024, des jeux sur l’ensemble de ces aspects différents des autres jeux. J’entends les inquiétudes sur le risque de dérapage financier, le risque de remettre en fonctionnement la machine de l’évasion fiscale pour certaines entreprises, la nécessité de prendre un dispositif de sécurité à la hauteur de l’enjeu, la nécessité de garantir des retombés pour le mouvement sportif, pour l’emploi local, pour les TPE, PME, des bénéfices qui sont mitigés, la nécessité de porter des investissements publics pour améliorer les équipements sportifs, le risque d’envolée des prix des locations des chambres d’hôtels, des locations chez les particuliers via l’application AIR BNB qu’il faut réguler en urgence, le risque de gentrification, toutes ces risques, incertitudes plaident pour que la vigilance collective soit de rigueur de toutes celles et ceux qui veulent que ces JOP2024 soient utiles pour tous et que les engagements prévus soient tenus. C’est pour toutes ces raisons que je milite avec d’autres élus-es au sein de la ville et de l’agglomération Plaine Commune, pour que ces jeux ne soient empruntent de déception mais d’espoir pour les habitants de notre territoire.

Le projet de loi en discussion très prochainement dans les deux chambres, doit être surveillé comme le lait sur le feu car il comporte un certain nombre d’articles qui peuvent poser problème pour les collectivités territoriales : déroger au code d’urbanisme, de renforcer les expropriations, de rajouter des clauses compromissoires dans certains contrats entre les villes hôtes et le comité olympique sans préciser la nature de ces clauses, la place du public dans la mise en œuvre du projet peu précisée, allègement des instructions des droits du sol.

Même si je salue le levier que sera ces jeux 2024 dans l’ambition portée dans la production de logements, nous devront aussi nous assurer de l’accompagnent par des services et équipements publics nécessaires. Tout comme je salue les propositions de porter à 5 ans d’emprisonnement et d’une amende de 500 000 euros pour lutter contre la corruption, l’obligation de transparence par la transformation des déclarations de situation patrimoniale et d’intérêt…

Nous avons 7 ans pour lever une à une ces inquiétudes légitimes à travers une amélioration de la transparence dans l’organisation des jeux , une nécessaire régulation sur le plan économique fiscale et écologiques, la définition d’une charte de déontologie et la mise en place d’une commission parlementaire de suivi de l’ensemble de ce projet. Je compte sur nos parlementaires de la France Insoumise, des communistes, des écologistes et Progressistes pour porter des amendements permettant de répondre à ces enjeux populaires autour du projet des JOP2024. Bally Bagayoko Maire-Adjoint en charge des sports et des Grands Évènements]