LA VERITE, RIEN QUE LA VERITE SUR LA QUESTION DU CHÔMAGE !

LA VERITE, RIEN QUE LA VERITE SUR LA QUESTION DU CHÔMAGE !

L’annonce de la baisse temporaire du chômage sur l’exercice de septembre 2015 sonne comme une insulte à l’égard des milliers de demandeurs d’emplois, des professionnels de l’insertion et de l’élu que je suis en charge de cette lourde question.

Au quotidien les audiences portant sur le sujet se ressemblent, avec toujours le lot de difficultés rencontrés par des jeunes et moins jeunes déterminés sur notre territoire à s’en sortir honnêtement. Malgré notre acharnement collectif, les résultats ne sont pas à la hauteur des espoirs de grand nombre de demandeur d’emploi. Il me semble incontournable d’avoir de véritables réponses permettant la relance de l’activité économique, un renforcement des aides en direction des PME, TPE, qui crées majoritairement les emplois de proximité, le renforcement des dotations aux collectivités locales qui réalisent plus de 70 % des investissements publics, pénaliser les délocalisations d’entreprises sans sauvegarde des emplois, contraindre les entreprises à favoriser le recrutement local et accentuer les aides à la formation et à l’alternance, en garantissant l’organisme et l’entreprise.

Pour l’ensemble de ces raisons l’annonce de la légère baisse du chômage bien que constaté ne me convaincs pas. Et si finalement les chiffres n’étaient que mirage ?

Lorsque que l’on observe l’augmentation dans les radiations, les conditions d’accès aux droits rendus difficiles avec des queux sans fin, des salaires qui ne permettent pas, pour grand nombre de personne d’assumer leur charge sans faire appel à la solidarité ou aux prêts ? Combien de famille reste frappée par cette réalité ? L’inquiétude est encore pressante lorsque pointe son bout du nez, la réforme territoriale concoctée par le gouvernement Socialiste, avec la disparition ou le regroupement de communautés de communes ou d’agglomérations, qui entrera en vigueur en janvier 2016 et risque de prévoir des suppressions sèches d’emplois. Sans parler des conséquences immédiates de la suppression de plus de 2900 emplois dans l’affaire Air France. STOP OU ENCORE…..

Alors cessons de nous endormir avec une légère baisse du chômage sur un mois alors que les politiques d’austérité détruisent depuis de nombreuses années des milliers d’emploi. A défaut d’arriver à inverser durablement la courbe du chômage, l’on doit la vérité à nos concitoyens, c’est la meilleure attitude pour construire des réponses politiques de gauche à cette question cruciale.

Car la réalité incontestable, c’est encore 3 571600 chômeurs identifiés. Certaines études vont jusqu’à évaluer le nombre de chômeur entre 6 à 8 millions.

Bally BAGAYOKO

Actualités

Me suivre sur Youtube

Currently Playing

Me suivre sur Facebook

Me suivre sur Twitter

Connexion

X