LA VILLE DES ROIS DE FRANCE ET DU METISSAGE DES CULTURES DIT NON A L’ISLAMOPHOBIE, ICI COMME AILLEURS…..

LA VILLE DES ROIS DE FRANCE ET DU METISSAGE DES CULTURES DIT NON A L’ISLAMOPHOBIE, ICI COMME AILLEURS…..

A Saint-Denis comme ailleurs, non à l’islamophobie !

Les actes islamophobes, au cours du premier semestre 2015 ont bondi de 281 % par rapport à la même période un an avant.

Cette hausse fait évidemment suite aux attentats qui ont visé Charlie Hebdo. Ce contexte dans lequel l’amalgame insupportable entre musulman et terroriste a été fait des centaines de fois. Le musulman dès lors, français ou pas devait se désolidariser du terrorisme, validant ainsi la thèse des islamophobes selon laquelle l’islam est vecteur, entre autres de violence et de terreur. Même recrudescence après les attentats de novembre.  Notons également que l’état d’urgence a permis toutes les dérives : fermetures de mosquées, assignations à résidence. Au 16 décembre, on comptait 2700 perquisitions pour deux enquêtes administratives ouvertes…

Ce message du musulman et de l’islam représentants un danger n’est pas hélas le propre de l’extrême droite ou de la droite. Évidemment les Le Pen, Estrosi et consorts ont surfé sur les attentats pour cibler les musulmans et les immigrés.

Une partie de la gauche, elle, a trouvé une arme en apparence imparable pour s’attaquer elle aussi aux musulmans tout en ayant l’air de faire œuvre de progressisme, cette arme c’est la défense de la laïcité. Une laïcité qu’il faut défendre, car attaquée. Attaquée par qui ? Par les musulmans. CQFD.

A Saint-Denis, les tenants de cette laïcité, dévoyée, s’attaquent à tous les attributs de l’islam, qu’ils veulent voir confiné au néant. La ville est dépeinte comme vouée au salafisme, un manque de respect pour les habitants réellement eux sous le joug de barbares. Certains comparent Saint-Denis avec l’Algérie des années 90, encore une fois quel manque de respect pour les habitants de la ville et quelle démagogie.

Dans la même veine, Elisabeth Badinter affirme « qu’il ne faut pas avoir peur de se faire traiter d’islamophobe », elle qui  refuse notamment que des mamans voilées accompagnent des sorties scolaires alors que la neutralité ne concerne que les agents de service public.

La laïcité ne consiste pas à stigmatiser les femmes qui portent le voile, à refuser des menus sans porc, à répéter que l’islam politique est un danger à Saint-Denis, mais à respecter les libertés et les droits de toutes et tous.

C’est aussi ça la liberté, et combattre toutes les discriminations, toutes les formes de racisme implique une lutte sans concession contre l’islamophobie.

Collectif Local Ensemble Saint-Denis

Actualités

Me suivre sur Youtube

Currently Playing

Me suivre sur Facebook

Me suivre sur Twitter

Connexion

X