Le combat contre la bétonisation du Parc de la Courneuve continue de mobiliser largement : 150 personnes se sont réunies dimanche 10 juillet pour continuer de dire haut et fort « le parc est à nous, il faut le préserver et l’étendre ».

Au cours de ce pique-nique citoyen, nous avons pris connaissance du projet du Conseil départemental de Seine Saint-Denis retenu pour le quartier autour de la gare de Dugny-La Courneuve et présenté le 5 juillet dernier. Son président, S. Troussel, a déclaré à cette occasion : « Nous n’urbaniserons pas le terrain des Essences et nous souhaitons également préserver l’Aire des Vents qui accueille de nombreux événements festifs » (Le Parisien, 6 juillet).

  • Le premier point semble avancer positivement : le terrain des Essences (enclave dans le parc) serait entièrement végétalisé. C’est une victoire pour nous qui défendons la proposition d’étendre le parc. À l’heure actuelle, ce terrain appartient toujours à l’État ; nous veillerons à ce qu’il soit intégré au parc.
  • Pour le second point, la déclaration de S. Troussel est contradictoire avec le projet présenté : il est prévu que l’Aire des Vents (où se déroule la Fête de l’Huma) soit occupée par les hypothétiques JO de 2024, puis urbanisée sur un tiers de sa superficie avec une extension au sud jusqu’à la gare de Dugny-La Courneuve, tout en grignotant une partie du Vallon écologique (classé Natura 2000). De ce fait nous sommes très inquiets et demandons la qualification de l’Aire des Vents en espace d’activités sportives et culturelles. En l’absence d’informations précises et d’après les plans présentés, nous estimons cette urbanisation à près de 3000 logements… pour l’instant.

Nous  restons donc mobilisés et nous allons continuer d’informer la population. Des actions vont se poursuivre dès la rentrée pour la défense et l’extension du parc. Nous serons vigilants sur les autres projets d’urbanisation (notamment sur la bordure de Stains), l’enfouissement et la couverture de l’A1 et la préservation des buttes.

18 juillet 2016

Le Collectif pour la défense et l’extension du parc de la Courneuve Georges-Valbon et le collectif Notre parc n’est pas à vendre……