“LE SPORT DANS TOUS SES ETATS” par Bally BAGAYOKO

“LE SPORT DANS TOUS SES ETATS” par Bally BAGAYOKO

Pouvez-vous décliner les grandes orientations de la Ville en matière de sport pour les années à venir ?

Notre objectif est que chacun puisse avoir accès à la pratique sportive, à ses valeurs de solidarité et d’émancipation. Pour cela, nous allons consolider le réseau de bénévoles sur la ville. Ce réseau fait un travail formidable auprès des sportifs, nous devons lui donner les moyens de son action. Nous préparons également un plan d’investissement afin de corriger les inégalités entre le nord et le sud de la ville en matière d’équipements sportifs. Enfin, nous devons concentrer nos efforts envers la pratique sportive d’excellence. Comment justement comptez-vous encourager et favoriser l’excellence sportive ? A Saint-Denis, l’excellence sportive n’est pas une vaine expression. Nous avons sur ce territoire de nombreux athlètes de haut niveau que nous accompagnons dans leur carrière. Nous devons avoir les moyens nécessaires pour y parvenir. Nous ne pourrons y parvenir sans le soutien des entreprises locales et extérieures à la ville. La montée du SDUS rugby en Fédérale 2 et la montée de l’équipe féminine de football en division 2 nécessiteront à ce titre des investissements importants, que la collectivité ne pourra à elle seule supporter. Le soutien des milieux économiques est d’autant plus indispensable que les moyens des collectivités diminuent.

Comment la question du sport-santé s’intègre-telle à vos orientations ?

Saint-Denis est un territoire de sport et donc de bien-être. Ce sont deux aspects qui se renforcent mutuellement. Les études sont très claires sur ce point: une pratique sportive régulière retarde de 7 ans en moyenne l’entrée dans la dépendance due à l’âge et limite, entre autres, les risques de maladies cardiovasculaires. Il faut ajouter à cela les pratiques de handisport, essentielles pour l’inclusion de tous les habitants. Je tiens également à ce que nous renforcions les pratiques de sport urbain, qui sont une autre manière d’habiter les espaces publics de la ville. L’année prochaine, Saint-Denis accueillera sept matchs de l’Euro 2016. En septembre, la Ville de Paris sera officiellement candidate à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024.

Pour une ville comme Saint-Denis, quels sont les enjeux à accueillir de tels événements ?

La Ville et ses habitants sont habitués à accueillir de tels événements. Au-delà du spectacle et de l’animation, ils sont des formidables accélérateurs d’histoire. L’organisation du Mondial 98 avait ainsi permis d’énormes avancées en termes d’aménagement et de transport public. L’Euro 2016 devra permettre d’ouvrir le centre-ville aux milliers de spectateurs venus du monde entier. Les JO 2024, s’ils devaient être organisés par Paris, pourraient également contribuer à faire grandir le sport à Saint-Denis. Dans tous les cas, il s’agit pour nous de capter les moyens financiers et de les réinvestir dans les équipements publics qui, au-delà des évènements, doivent avant tout servir aux habitants.

Bally BAGAYOKO

Maire Adjoint en charge des Grands événements et de la politique sportive

Actualités

Me suivre sur Youtube

Currently Playing

Me suivre sur Facebook

Me suivre sur Twitter

Connexion

X