[# L’intervention de mon ami et camarade de lutte Lamine Camara conseiller régional Front de Gauche sur la nécessité pour la Région de mener un véritable plan de bataille pour les équipements sportifs dans nos quartiers populaires. Une intervention que je salue tant elle est en phase avec les réalités que nous rencontrons élus-es locaux, mouvement sportif. Bally Bagayoko]

“Madame la Présidente, Monsieur le Vice-président,

Comme dans beaucoup d’annexes, la saignée est toujours pour les mêmes. Un budget en augmentation faciale, car, uniquement imputable aux seuls JOP 2024 qui ne masquent pas les baisses drastiques de 18M€ en fonctionnement.

En investissement, la sur-exécution de la sécurisation des Iles-de-Loisirs dissimulent mal les sous-exécutions pour les équipements de proximité, le plan piscine ou pire les équipements pour handicap. Voici donc vos choix, vos priorités, qui, une fois encore, délaissent ceux qui en ont le plus besoin !
Comment pouvez-vous entretenir une sous-consommation chronique quand on sait les besoins cruels des collectivités en termes d’infrastructures ? D’autant que l’ensemble des bonifications ont été supprimés.

Ce sont encore les quartiers politique de la ville qui sont encore les plus touchés alors que l’accès aux activités physiques et sportives des habitants-es- de ces quartiers se caractérise par des inégalités révoltantes. L’éloignement persistant des publics de ces territoires de la pratique sportive doit rendre nécessaire une politique volontariste de la Région pour réduire ces écarts.

L’étude du Ministère des sports publiée dans le rapport de l’observatoire national des zones urbaines sensibles (ONZUS) pour l’année 2009 relève que les zones urbaines sensibles (ZUS) comptent en moyenne 20 équipements pour 10 000 habitants alors que les aires urbaines qui les abritent en totalisent en moyenne 35. Les habitants de ces quartiers demeurent par ailleurs sous-représentés dans les clubs affiliés aux fédérations. Le constat est cruel, notre Région ne peut se contenter du saupoudrage, elle doit agir vite et en responsabilité.

Pour ce troisième budget, Madame la Présidente, il est plus que temps d’honorer votre promesse de campagne en mettant en œuvre un plan Marshall pour le sport. Ce n’est pas le cas. Nous voterons contre ce budget.

Lamine Camara