LOGEMENTS POUR TOUS : VALERIE PECRESSE, BOURREAU DES QUARTIERS POPULAIRES ?

LOGEMENTS POUR TOUS : VALERIE PECRESSE, BOURREAU DES QUARTIERS POPULAIRES ?

COMMUNIQUE 

Le rouleau compresseur de la majorité de droite au conseil régional ne cesse de démanteler une à une les avancées sociales et économiques permises antérieurement par la gauche.

Jeudi dernier la présidente du conseil régional a confirmé le retrait du conseil régional dans le financement du logement social, dans le cadre de prêts locatifs aidés d’intégration. Ces prêts ont la particularité de venir en soutien aux financements des logements dits « très sociaux » à destination des populations des couches populaires, ceux vivant de leur revenus, de nos retraités, de nos jeunes, etc..

Il s’agit précisément d’une attaque en règle contre les quartiers populaires et le modèle social et de valeurs qu’ils comportent, comme notre ville et notre territoire Plaine Commune.

En plus de Saint-Denis, c’est environ une vingtaine d’autres villes de Seine-Saint-Denis, qui seront lourdement frappées par ce choix absurde et discriminant. La volonté de la majorité de Valérie PECRESSE vise principalement à mettre le flingue sur la tempe des élus progressistes de gauche qui ont fait du droit au logement une réalité, pour répondre aux besoins essentiels des habitants. C’est mettre un arrêt sans précédent à l’activité économique en direction des TPE et PME qui sont au cœur de la construction de logements. Irresponsabilité est atteinte avec la mise en danger et la suppression  de milliers d’emploi à la clef.

Cet acte plonge dans l’incertitude les programmes de constructions en cours et à venir, avec la suppression pure et simple de l’aide de 12 000 euros par logement construit. C’est plusieurs millions d’euros de manque à gagner pour nos habitants, pour les offices publics, qui ont droit à la solidarité régionale. La région Île de France, est la plus riche d’Europe et elle reste encore la plus inégalitaire.

Au motif de lutter contre la construction de « Ghetto », la présidente de la région et sa majorité souhaitent purement et simplement fonder un autre modèle de société en renforçant les inégalités, le séparatisme spatial et territorial, mettre un frein à l’accès au logement pour tous et de ce fait annoncer le retour au grand bidon ville que la France et ses banlieues ont connu.

Parce que je suis, comme un grand nombre d’entre vous, un enfant du logement social, je condamne ce choix idéologique, que nous avons été nombreux à combattre lors des dernières élections régionales. Mais malheureusement pas suffisamment nombreux pour faire gagner notre conception d’une société évoluée, inclusive et solidaire avec une région Ile de France au service de cet idéal.

Alors la bataille doit se poursuivre pour regagner la dignité au quelle nos habitants ont droit. le 7 avril 2016 tous dans la rue pour faire entendre la colère du peuple des quartiers populaires, métissé et solidaire. On n’est pas condamné à vivre comme des rats..

Bally BAGAYOKO

Actualités

Me suivre sur Youtube

Currently Playing

Me suivre sur Facebook

Me suivre sur Twitter

Connexion

X