TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE BOBIGNY : DES AVANCEES MAIS LA VIGILENCE RESTE DE MISE, CAR LE COMPTE N’Y AIT PAS ENCORE….

LOI SUR LE TRAVAIL : LE RETRAIT RIEN QUE LE RETRAIT….

A Saint-Denis, le 18 mars 2016
Communiqué Front de Gauche

et

Partenaires du Conseil Municipal de Saint-Denis

 

Loi travail : pas de rustines mais un retrait !

Les fortes mobilisations le 9 mars partout en France – dont 500 000 manifestants à Paris – et sur les réseaux sociaux – notamment avec 1,3 millions de signataires de la pétition «Loi travail : non, merci! » – ont forcé le gouvernement à poser quelques rustines à l’avant-projet de loi El Khomri notamment sur le temps de travail des apprentis, le forfait jours dans les PME et les indemnités prud’hommales.

Ces maigres reculs ne peuvent nous satisfaire mais doivent au contraire nous encourager à continuer notre mobilisation pour obtenir le retrait pur et simple de ce projet de loi. Car ne soyons pas dupe !

Le démantèlement du code du travail reste bien le leitmotiv du texte actuel. Entre autres sont maintenus :
• La facilitation du licenciement économique,
• Les accords de compétitivité emploi consistant à travailler plus en gagnant moins,
• La liberté pour les entreprises de fixer le niveau des majorations des heures supplémentaires par un simple accord,
• Le court-circuitage des syndicats majoritaires via des référendums et la remise en cause des 35H grâce aux accords de branche.

Ce texte reste donc très dangereux pour les droits de toutes et tous. Loin de résoudre les problèmes d’embauche, il augmentera encore plus le chômage. Une seule perspective y est visée : flexibiliser encore plus le marché du travail en y instaurant la précarité à vie. Faire reculer les droits des travailleurs au niveau de ce qu’ils étaient au XIXème siècle n’est pas une réponse à la hauteur des espérances des millions des salariés et de jeunes.

La jeunesse et les syndicats se sont fortement mobilisés les 9 et 17 mars derniers pour exprimer à la fois sa colère face à cette réforme régressive mais aussi sa volonté de croire de nouveau en l’avenir et en la conquête de nouveaux droits.

Le progrès social, c’est la sécurité de l’emploi, la hausse des salaires, la relance des carnets de commandes, la baisse drastique du temps de travail, la limitation des écarts de salaires, le temps de travail mensualisé, en définitive l’inverse de ce qui est proposé par les politiques libérales menées aussi bien par les gouvernements de droite que socialistes depuis plus de 30 ans.

Selon les sondages, plus de 70% des français sont opposés à cette loi. Nous ne pouvons pas nous contenter de ce simple toilettage. Mobilisons-nous en manifestant au côté des syndicats CGT, FO, Solidaires, FSU, UNEF, UNL, FIDL,

JEUDI 31 MARS PROCHAIN POUR FAIRE CEDER LE GOUVERNEMENT SUR LA
LOI TRAVAIL !

Actualités

Me suivre sur Youtube

Currently Playing

Me suivre sur Facebook

Me suivre sur Twitter

Connexion

X