MIGRANTS-REFUGIES : “Après le mur de la honte de l’UEFA, voici les grilles de l’indignité”..Ensemble ! Saint-Denis

MIGRANTS-REFUGIES : “Après le mur de la honte de l’UEFA, voici les grilles de l’indignité”..Ensemble ! Saint-Denis

Communiqué d’Ensemble! Saint-Denis
Migrants en Île-de-France : la spirale infernale

 

Ensemble! Saint-Denis a pris connaissance avec stupéfaction de la pose de grilles isolant les parties centrales de l’avenue du Président Wilson à La Plaine Saint-Denis. En imaginant contraindre l’accès aux réfugiés, c’est malheureusement une part importante de la population qui se trouve de fait privée de l’accès à ces espaces communs. 

Ainsi donc une mesure anti-migrants supplémentaire voit le jour dans la région Île-de-France, sous l’impulsion de la préfecture agissant au nom du gouvernement.  Ce même gouvernement qui fait défaut devant la nécessité de construire de véritables réponses plutôt que des artifices.  Par cette décision,  la ville de Saint Denis enfourche le pas derrière la ville de Paris qui avait pris les devants.

Qui peut croire un instant que ce dispositif primaire puisse être une réponse à la situation d’errance dans laquelle de nombreuses personnes sont contraintes. Qui peut penser un instant que cette décision apporte une solution réelle à la demande de dignité et de droits que réclament ces populations. Personne ne peut penser que ces grilles puissent constituer une solution humaine et respectueuse des migrants chassés de leurs pays ou ayant fui violences, dictatures et parfois des politiques d’élimination. 

Le gouvernement se devait, suite à la fermeture de Calais et aux arrivées récentes de migrants, d’impulser une vraie politique d’accueil. Rappelons que la France en a accueilli beaucoup moins que d’autres pays européens.
Un centre de 450 personnes situé Porte de la Chapelle pour toute réponse sous l’égide de Paris et voilà l’engrenage infernal qui se poursuit.

Personne ne peut accepter que les migrants soient ainsi traités, suspectés, isolés, dissuadés par des grilles.

Personne ne peut comprendre que la Ville de Saint-Denis et l’Agglomération Plaine Commune se prêtent, par une décision prise en petit comité sans en informer le plus grand nombre des élus-e-s, à cette opération. Ensemble! la désapprouve et soutient la position courageuse des élus d’Ensemble et de l’élu aux discriminations Madjid Messaoudène qui s’y opposent.

Ensemble !, se faisant l’interprète d’élus-e-s d’autres sensibilités et d’habitant-e-s de la ville, exige que le dispositif des grilles soit enlevé et qu’une démarche immédiate soit entreprise, associant tous les partenaires concernés par le devenir des populations migrantes errantes sur la ville.

Pour que cesse cette fuite en avant et cette spirale infernale vers plus d’indignité pour les migrants, il est nécessaire de tenir le chemin de la dignité, de la solidarité et du droit.

 Saint-Denis, le 28 décembre 2016

Actualités

Me suivre sur Youtube

Currently Playing

Me suivre sur Facebook

Me suivre sur Twitter

Connexion

X