OUI POUR UN CONSERVATOIRE AMBITIEUX MAIS NON A LA DEMAGOGIE…Une mise au point bien utile de Jean Brafman…

0
77

Mise au point à propos du conservatoire de Saint-Denis, à titre personnel

 

A deux occasions récentes, une intervention en conseil municipal par le groupe d’opposition à la majorité municipale et un article du journal du parti socialiste ont fait état des problématiques récurrentes autour du conservatoire municipal de Saint-Denis.

Or, cela fait des années que l’APEEC, les usagers et plus généralement, nombre de personnes font état de leur insatisfaction quant à la situation faite au conservatoire et aux enseignements musicaux, choraux et chorégraphiques à Saint-Denis, qui souffrent d’une sous-dotation et d’un sous-équipement dans des locaux inadaptés, au 15 rue Catulienne.

L’APEEC a fait des propositions de modernisation, d’extension des locaux et des activités en menant une double démarche : travaux importants et urgents dans les locaux actuels et, conjointement, construction d’un projet d’un nouveau conservatoire et d’organisation des activités dans et hors les murs, vers les publics actuels et de nouveaux dans les quartiers et dans les entreprises.

En tant que membre de l’APEEC, quatre objectifs me semblent s’imposer : rassembler usagers, familles, population, enseignants et professionnels, salariés, sans esprit partisan ; veiller à ce que les engagements pris par le maire lors de la campagne de l’élection municipale en matière de travaux importants dans les locaux actuels et de leur extension à l‘occasion du départ du siège de la police municipale dans un autre quartier soient respectés et concrétisés ; continuer sans relâche à promouvoir, et alors qu’aucun engagement a été pris à ce propos, un nouveau conservatoire implanté dans un secteur accessible à tous et renforcé par une structuration rayonnante dans les quartiers de la ville ; décider démocratiquement des contenus et des formes d’actions pour réussir.

Cela suppose de faire des propositions, de construire un projet, d’explorer de nouvelles pistes pour renforcer et moderniser ce service public, le rendre accessible, dans l’égalité réelle, à tous. Tout cela dans un contexte économique et territorial qui constitue un frein. Et alors qu’un schéma culturel de Saint-Denis  est actuellement étudié et concerté.

La condition de la réussite de cette démarche est que personne ne se l’arroge, qu’aucune utilisation polémique ou partisane ne vienne la fragiliser, l’unité de toutes et tous étant un gage d’efficacité. Ce n’est pas le choix qui a été fait par l’opposition municipale qui a simplement, sans même contacter l’APEEC,  dressé un tableau sombre de la situation, sans aucune proposition et en reprochant au maire de ne pas avoir respecté une promesse qu’il n’a jamais prise, malgré notre insistance, lors des élections, celle de construire un autre conservatoire.

Le conservatoire et l’éducation musicale, chorale et chorégraphique ont tout à gagner à ne pas servir de terrain d’affrontement politicien, ciblant une partie de la représentation municipale.

A mon avis, l’APEEC, qu’il faut renforcer, joue tout son rôle en rassemblant tous les acteurs et, pour ce faire, a adressé récemment un courrier au maire pour une rencontre publique au conservatoire.

Je souhaite que cette demande soit prise en compte sans tarder.

Tout reste à faire, des travaux doivent impérativement être réalisés dans les plus brefs délais et un projet mobilisateur incluant à terme un nouveau conservatoire, être élaboré sans attendre en recherchant de nouveaux partenariats (Plaine commune, entreprises, comités d’entreprises, diverses institutions et organismes missionnés) pour rétablir l’égalité des populations et des territoires.

Jean Brafman

Parent d’élève

Membre du bureau de l’APPEC

(Association des parents d’élèves et élèves du conservatoire)

Représentant des parents d’élèves au conseil d’établissement