Vous êtes un certain nombre à m’avoir questionner sur la situation du camps Voltaire, situé sur la route de la Courneuve à Saint-Denis, suite à l’opération qui a eu lieu le 2 février 2016 par la police entre autre. L’essentiel des informations que nous disposons à cette étape de la procédure sont les suivantes :

  • Le mardi 2 février, un couple a été interpellé dans le cadre d’une affaire de proxénétisme. Ce couple avait signé une convention avec la Ville en 2012. Il est aujourd’hui maintenu en détention, en attente de son jugement. Une décision sur sa situation sur le terrain Voltaire sera prise par Monsieur le Maire à l’issue de son jugement.
  • Mardi 09 février, un autre couple a été interpellé, dans le cadre d’une affaire de vols en bandes organisées. Ce couple faisait partie des surnuméraires, qui n’ont pas signé de convention avec la Ville.

Selon les informations recueillies auprès de la police et du prestataire chargé du terrain, les faits reprochés n’ont pas eu lieu sur le terrain Voltaire et ne remettent donc pas en question le travail effectué auprès de ces familles.

Pour l’ensemble de ces raisons la municipalité de Saint-Denis, continue avec d’autres communes à demander que soit tenu le plus rapidement possible, une conférence régionale sur les bidonvilles, visant à bâtir une réponse complète sur un sujet aussi sérieux, que la vie d’humain.

Bally BAGAYOKO