[#Polémique où vérité ? Qui veut la tête de Sibeth Ndiaye la responsable presse de Emmanuel Macron ? Bally BAGAYOKO ]

Un texto pour le moins maladroit s’il a vraiment existé, comme semble dire l’inverse l’intéressee :

«Yes, la meuf est dead»: Sibeth Ndiaye dément avoir écrit ce SMS après la mort de Simone Veil.

Cela pose d’autant plus de questions lorsque le canard enchaîné peine à préciser sa source ? Ce qui n’est pas le genre de la maison. Alors quel est l’objectif ? Accentuer la cacophonie dans le camp du président Macron ? Ça c’est fait. Donc quel est l’objectif de cette polémique ?

En mai 2017 j’écrivais ces quelques lignes pour saluer la contribution de Sibeth Ndiaye à l’élection du président Macron et je le pense aujourd’hui encore avec sincérité.

[#LA FORCE DE LA COMPÉTENCE DANS LA DIVERSITÉ ET EN ACTE!]

A ceux qui posent souvent la question de la force de la diversité, la voici traduite avec Sibeth Ndiaye, pour laquelle j’ai le plus grand respect. Plus que la diversité, la démonstration ainsi faite que les compétences sont réelles dans le peuple métissé et afro Caribeen, dés lors que l’on sait lui donner les moyens et le reconnaître. J’ai eu l’occasion de la côtoyer lors de mes fonctions de Vice président du conseil général de Seine Saint-Denis, à cette époque déjà elle avait cette force de travail, ce respect des gens, y compris avec le respect des différences politiques qui pouvaient exister et cette discrétion inégalée. Fierté Africaine et fierté Française, m’anime.

Je sais que cela n’est jamais simple et qu’il faut parfois travailler plus que la moyenne des Français pour atteindre ce résultat, surtout lorsque l’on est une femme et de couleur. C’est tout à son honneur et à l’honneur de tous ceux et celles qui au quotidien donne du sens à cet idéal auprès des jeunes filles et garçons de nos quartiers. On est pas condamné à l’échec, ni à être victimes de discriminations, qu’il faut continuer à combattre.

La richesse qu’apporte la diversité, les gens de couleur et d’origine différente, reste inestimable y compris dans l’ascension d’un président de la République. Cela est désormais écrit et vous devez le savoir. Je lui souhaite pleine de réussite dans ses projets futurs, en espérant que la République parfois amnésique, sera se souvenir de sa contribution singulière.

Je ne peux conclure sans lui indiquer par amitiés que nous seront, mes amis et moi sur le chemin des luttes contre les politiques anti-sociales que son candidat désormais devenu le président de la République tentera de mettre en place. Vive la diversité, stop aux discriminations et bonne chance à elle pour la suite. Amitiés.

Bally Bagayoko