[# Policiers municipaux, nationaux, personnels communautaires, municipaux, la Bac, la Brigade de sécurité territoriale, élus, unis pour un moment convivial autour du Futsal au gymnase Irène Poupart. Bally Bagayoko]

Même si on s’est fait corriger on s’en fou avec ma Team. On a joué comme des élus avec fierté mais avec un peu moins de précision. En revanche, je retiens le personnel de la direction des sports qui nous ont chambré à l’issu de notre match contre les meilleurs, qui nous ont humilié, sans ménagement, sans respect pour la fonction. Les salauds ont devrait porter plainte. Pas possible ils ont Futsal… Je retiens ceux qui nous ont mis 7 but, sans prendre le temps de nous expliquer les règles ! Je retiens aussi dans mon équipe ceux qui ne se sont pas entraîné depuis 1768 et qui ne nous on pas averti avant afin que l’on prévoit non pas la police car il y’en avait en mètre carré, comme on les réclame depuis plus de 10 ans. Mais les médecins de réanimation…. Mdr..

Un grand big up à l’association des officiers de police qui chaque année organise cette belle initiative qui regroupe toutes les forces de polices du département. Des professionnels de la sécurité, humanistes, sportifs et ouverts au dialogue. C’est aussi à travers ce genre d’activité que l’on perçoit le fond de ces hommes et ces femmes de terrain.

On se prépare déjà pour l’année prochaine. Ça va pas se passer de la même manière.. On décidera du lieu, de la discipline et des règles, sinon pas de gymnase. Humilié mais debout nous sommes mon équipe et moi avec Kader Chibane numéro 10 de l’équipe nationale du village de Tiziouzou, Essaid Zemouri le photographe à l’œil de Pierre, Salimane Raballah, commandant en chef des opérations dénommée “le trou noir, Rabia Berrai ailier gauche mais systématiquement à droite et votre serviteur l’homme à tout faire. S’il y a des objections à ces écrits prenez un avocat. Bally Bagayoko]