POLITIQUE SPORTIVE LORS DU CONSEIL MUNICIPAL, PAR Dominique SANCHEZ Rédacteur en Chef du journal le JSD

POLITIQUE SPORTIVE LORS DU CONSEIL MUNICIPAL, PAR Dominique SANCHEZ Rédacteur en Chef du journal le JSD

“L’esprit sportif a soufflé sur le débat”

2016-2020 : Bally Bagayoko et Corentin Duprey ont confronté leurs vues sur les orientations de la politique sportive, de manière constructive.

Le débat sur les orientations de la politique sportive 2016-2020 promettait d’être musclé entre Bally Bagayoko (maj-FdG) et Corentin Duprey (opp-PS). Mais les deux opposants politiques, férus l’un et l’autre de sport, ont laissé les gants de boxe au vestiaire. Le copieux rapport cadre présenté par l’adjoint au maire Front de gauche dresse un état des lieux du sport dionysien (30 000 usagers, licenciés ou non) qui « ne fait pas l’impasse sur les insuffisances », souligne le conseiller d’opposition qui regrette toutefois d’avoir dû attendre 24 mois pour avoir le débat. Les propositions de M. Bagayoko donnent des pistes autour de cinq axes qui balaient les problématiques de l’éducation par le sport, sa mise à portée de tous, le facteur de bien-être et de santé qu’il représente, l’intégration sociale et citoyenne qu’il permet, sans oublier les pratiques du haut niveau…

Parmi les propositions, notons la volonté de s’occuper en priorité des « quartiers en carence » comme la Plaine et Pleyel, de favoriser le sport féminin, en déficit par rapport aux statistiques nationales, par la valorisation des associations qui œuvrent dans ce domaine, la tenue d’Assises du sport ou la mise en place de comités d’usagers dans chaque équipement, comme à La Baleine…

Pour chacun des points abordés, l’opposition a joué le jeu de la proposition et non de l’affrontement, pour compléter plutôt que défaire. « On va travailler conjointement les propositions faites », a assuré le rapporteur. Cette approche a évidemment connu ses limites dès lors qu’il s’est agi de moyens à investir : pour construire de nouveaux équipements, comme un « palais des sports digne de ce nom », M. Duprey appelle à recourir au Partenariat public privé (PPP) pour passer outre la disette budgétaire. Mais quand M. Bagayoko entend ça, il sort le carton rouge… Et renvoie au débat sur le DOB pour obtenir de l’État ce qu’il doit à la Ville.

Dominique SANCHEZ

Actualités

Me suivre sur Youtube

Currently Playing

Me suivre sur Facebook

Me suivre sur Twitter

Connexion

X