PRESIDENTIELLES : Mon ami Azzedine TAIBI Maire de Stains, apporte son soutien à Jean Luc Mélenchon “seule candidature alternative d’une véritable gauche susceptible de cristalliser une opposition massive aux régressions sociales et aux politiques d’austérité”.

PRESIDENTIELLES : Mon ami Azzedine TAIBI Maire de Stains, apporte son soutien à Jean Luc Mélenchon “seule candidature alternative d’une véritable gauche susceptible de cristalliser une opposition massive aux régressions sociales et aux politiques d’austérité”.

Communiqué de soutien à la candidature de Jean Luc MELENCHON

Par AZZEDINE TAIBI Maire de Stains// Conseiller Départemental de Seine Saint Denis //

Parce que nous avons besoin d’un nouvel élan populaire, la gauche de transformation sociale et écologique doit se rassembler autour de Jean-Luc Mélenchon !

A la veille de 2017, jamais la France n’a été autant en danger. Nous le disons depuis longtemps, les attaques répétées par les gouvernements successifs, par l’Union Européenne contre les services publics façonnent durablement le paysage politique.
Sur le terrain, comme beaucoup d’élu-es, de militant-es, d’actrices et d’acteurs de la société civile, je fais le sombre constat que les conséquences des politiques d’austérité sont dramatiques dans nos territoires et nos quartiers populaires, là où déjà se cristallisent les difficultés sociales et les inégalités territoriales, là où s’exprime encore plus la colère de ceux qui ont voté massivement pour le candidat du « changement ».

Si le gouvernement socialiste a refusé de répondre aux aspirations des classes populaires, il a cédé aux sirènes de la finance, conforté les orientations libérales du quinquennat Sarkozy, accentuant profondément les inégalités et la précarité.

Les traités de libre échange se multiplient à l’ombre de la souveraineté populaire, pour les seuls intérêts de la finance et de l’oligarchie dominante, plongeant des millions de personnes dans la misère, sapant de plus en plus le principe d’égalité essentiel à la démocratie.
Qui peut prétendre « rassembler les forces vives de la gauche » lorsque le recours au 49-3 a été utilisé à 3 reprises pour faire passer la Loi anti-travail El Khomry ? Lorsque l’on confirme une nouvelle baisse des APL au 1er octobre, touchant  650 000 bénéficiaires ? Qui peut prétendre « rassembler les forces vives de la gauche » lorsqu’entre 2012 et 2014, on observe 200 000 titulaires du RSA supplémentaires ? Une hausse de 50% du nombre de sans-abris ? Une réduction d’impôts de 900 millions d’euros pour les plus riches ? Un Ministre de l’Economie de « gauche » rejetant  un amendement visant à taxer les dividendes, laissant fuir 80 milliards d’évasion fiscale par an, le maintien des niches fiscales à hauteur de 82 milliards ? Une purge pour les services publics, les collectivités locales de 11 milliards d’euros ? Un CICE qui coûte 40 milliards sur 3 ans aux contribuables, la plus forte exonération de “charges” sociales de la Vème République ?
Qui peut prétendre « rassembler les forces vives de la gauche » lorsque l’on supprime 6,3 milliards pour la protection sociale ? Lorsque 136 millions d’euros sont subtilisés aux politiques destinées à l’écologie pour la seule année 2016 ?
Sur la scène internationale, là encore, cherchez la rupture avec les relents impérialistes de la présidence  Sarkozy : Le prince héritier d’Arabie saoudite décoré de la Légion d’honneur ? Le soutien de François Hollande de la France dans l’OTAN ? La Vente de Rafales aux pétromonarchies ?
Le soutien à Juncker à la présidence de la Commission Européenne ? Illégalité du mouvement BDS ? La Guerre au Mali ?

Lorsqu’il est question de « candidature commune » des « forces vives de la gauche », je réponds que  la « division » a été orchestrée depuis 2012 par ceux qui pratiquent ou ont pratiqué le pouvoir sur la même idéologie que celle de la droite, en tournant le dos aux principes fondateurs de la gauche, favorisant ainsi la montée de la droite extrême et de l’extrême droite.

Alors partout, là où nous travaillons, là où nous vivons, là où nous militons, reprenons le pouvoir sur nos vies. Celui qui a été le candidat des communistes et du Front de Gauche en 2012, n’a participé à aucun gouvernement, il a gardé un cap franc, sincère, en cohérence avec notre soif de rupture.

La France insoumise, c’est celle du Peuple que je croise, que je rencontre tous les jours sur le terrain à Stains et en Seine-Saint-Denis.
La France insoumise c’est le mouvement populaire inquiet pour celles et ceux qui souffrent au quotidien de la précarité, de la misère.

La France insoumise, c’est à mon sens une chance pour imposer à la gauche un large rassemblement démocratique, non pas un simple changement de tête, mais un changement politique profond.

Comme pour beaucoup de militant-es communistes et de sympathisant-es, la candidature de Jean-Luc Mélenchon, des 150 000 soutiens populaires de la France Insoumise, sont désormais la seule alternative d’une véritable gauche susceptible de cristalliser une opposition massive aux régressions sociales et aux politiques d’austérité.

La seule alternative capable de porter nos ambitions communistes de transformation sociale, écologique et citoyenne, en rupture avec le capitalisme financier et dans la perspective de «reconstruire à gauche ».

● Parce que nos quartiers populaires en ont assez de subir le mépris en permanence, de faire l’objet à l’approche des élections, d’instrumentalisation et de stigmatisation en tous genres.
● Parce que et justement nos quartiers populaires ont besoin de respect, de justice, de dignité, c’est dans nos territoires que se construit l’avenir de la République.
● Parce que le mouvement social, populaire, citoyen écologique est porteur de fortes exigences politiques dans lequel nous devons nous inscrire collectivement.
● Parce que face à l’état d’urgence sociale, nous avons besoin de rupture, de radicalité, d’insoumission populaire, pour redonner un nouvel espoir, un nouvel élan populaire !

Pour toutes ces raisons et parce que je suis animé en permanence de défendre l’intérêt des classes populaires de nos quartiers et villes, j’apporte tout mon soutien à la candidature de Jean-Luc Mélenchon et à la France Insoumise !

Azzédine TAIBI

Maire de Stains,
Conseiller départemental de Seine-Saint-Denis

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest

Rejoindre Le Mouvement

2020

CONNEXION

Fermer
*
*

FACEBOOK

TWITTER

Fermer le menu

Je rejoins Saint Denis En Commun

En remplissant ce formulaire, j’accepte que Faire Saint Denis En Commun utilise ces données pour m’envoyer des informations.

reseaux sociaux

X