Aux membres du Parti Communiste Français de Saint-Denis

Cher-e-s camarades,

Vous vous apprêtez, fin novembre, à choisir la stratégie de votre parti pour la prochaine élection présidentielle avec, forcément des conséquences sur les législatives. Ce choix vous confère une responsabilité immense car vous avez la possibilité de choisir l’unité, le rassemblement et d’opter pour un chemin qui peut nous conduire ensemble à la victoire.

Par-delà nos différences, nous considérons que nous sommes du même côté, que nous sommes faits du même bois : le refus des inégalités, de toutes les inégalités, la colère que l’on ressent face aux injustices, cette même passion qui nous anime lorsqu’il est question de défendre celles et ceux qui souffrent quotidiennement des politiques iniques mises en place par tous les dirigeants de ce monde.

François Hollande nous a trahi-e-s depuis 2012. Qu’importe, nous sommes reparti-e-s ensemble, au combat, face à cette clique qui n’a de socialiste que l’appellation. On a marché côte à côte face aux politiques austéritaires, nous étions indigné-e-s ensemble quand ce gouvernement souhaitait la déchéance de nationalité, nous avons affronté courageusement les CRS et autres forces sécuritaires pendant nos mouvements contre la Loi Travail, nous avons partagé le même rêve un peu fou lorsque Nuit Debout s’est installé sur toutes les places de France. Bref, quand nous repensons à ces dernières luttes, nous nous revoyons systématiquement réunis dans les manifestations, à brandir les mêmes poings et à se battre pour les mêmes causes.

Pourquoi, dans cette maudite histoire qui nous marche tant de fois dessus, pourquoi opteriez-vous pour un choix qui va à l’encontre de cette unité ? Pourquoi ajouter une candidature supplémentaire qui divisera nos forces ?

Nous savons, vous et nous, qu’éventuellement rallier en dernier lieu Montebourg, ancien ministre bien utile à Valls et consorts, ce serait valider certaines de ses propositions libérales, destructrices pour le code du travail et anti-écologiques. Le rassemblement à gauche, ce n’est pas eux qui vont nous le dicter, mais bien nous qui allons le faire.

L’élection de Trump à la présidence des États-Unis nous montre que le pire est possible. Les couches populaires américaines, victimes du rouleau compresseur néolibéral, ont voté pour un candidat de droite extrême qui leur a paru porteur d’une rupture avec ce système. Les choix politiques de Clinton au service de ce même ordre néolibéral, ses connivences avec les milieux d’affaires l’ont largement discréditée. Beaucoup d’électeurs “de gauche”, privés de choix par le mécanisme des primaires qui a empêché Bernie Sanders d’être candidat, se sont abstenus. Tirons-en les leçons… Le pire en France serait l’élection de Le Pen comme présidente. Elle est tout autant possible que celle de Trump. Il y a donc une autre voie, celle que nous avons choisie, celle de se rassembler avec la France Insoumise.

Nous ne parlons pas ici de la personne seule de Jean-Luc Mélenchon, dont il est vrai que la démarche peut parfois irriter. Non, nous parlons de ce mouvement formidable qui réunit désormais plus de 150 000 personnes, qui nous place, au grand dam de tous les commentateurs embourgeoisés, en première position à gauche -peut-on situer à gauche les représentants du PS et Macron ? Non, bien sûr-, dans tous les sondages, pour ce qu’ils valent, nous sommes d’accord. Il y a là des hommes, des femmes, des jeunes et des moins jeunes, qui attendent patiemment que nous soyons ensemble.

Que vous veniez faire grossir les rangs des insoumis – où vous avez toute votre place avec votre identité communiste-, de celles et ceux qui refusent la fatalité libérale et destructrice pour la planète et toute l’humanité, dans laquelle nous sommes plongé-e-s, de celles et ceux qui se lèvent chaque jour avec l’envie, l’énergie de construire un monde nouveau. Nous sommes de ceux-là et de celles-ci.

Nous n’entendons pas partir en campagne sans vous, sans votre force. Nous n’entendons pas mener campagne contre vos candidats. Non, il y a eu assez de déchirements entre nos forces politiques pour que l’on remette ça alors même que l’Histoire nous observe.

Nous espérons compter sur vous, camarades de lutte, et espérons qu’à la fin du mois de novembre, on se retrouvera pour enfin construire un autre avenir que celui que préparent les forces les plus rétrogrades, du PS au FN.

Saint-Denis, le 15 novembre 2016

Le groupe d’appui de Saint-Denis et la France Insoumises

actualites-jlm-2017-la-france-insoumise

 

Contact et informations :

Email : saintdenis.jlm2017@gmail.com

Site :http://www.jlm2017.fr/

Facebook : http://Saint-Denis l’Insoumise 2017