C’est fait le Conseil national du Parti socialiste a décidé à l’unanimité et à la grande surprise, samedi dernier  d’organiser une primaire pour désigner son candidat à la présidentielle. Le scrutin aura lieu les 22 et 29 janvier 2017. La primaire serait ouverte aux acteurs de la Belle Alliance Populaire : PS, PRG, écologistes pro-gouvernement et à tous ceux qui soutiendraient la démarche.

Le scrutin ne concernera donc pas les partis de gauche très opposés à la politique menée par l’exécutif, à l’image du PCF et d’EEELV. Ces derniers, inquiets d’une possible participation de François Hollande, ont finalement rejeté le processus et rejoins la position de Jean-Luc Mélenchon qui avait vu dés le début la supercherie et avait refusé d’y mettre un orteil.

La primaire pourrait avoir un sens s’il y avait un programme réellement de Gauche, c’est à dire apte à rassembler sur une base commune les composantes de la Gauche. Dans ce cas la primaire n’aurait d’autre fonction que d’incarner ce projet commun. Là sous l’impulsion du premiers secrétaire national du PS, il s’agit juste de marginaliser voire tenter de faire disparaître toute alternative à la candidature du PS par une candidature unique et de pérenniser le bi-partisme, ce qui finalement revient à moins de démocratie…Mais personne n’est dupe.

Encore moins lorsque l’on connait le personnage qui se cache derrière le secrétaire national du PS ! Celui qui avait été décrit par Julien DRAY « il y décrivait Cambadélis comme un manipulateur à l’origine de toute les théories fumeuses qui ont conduit son parti à ses plus grandes catastrophes électorales ». Alors en avant la catastrophe…. Est-ce que le projet caché de ces apprentis fossoyeurs ne consiste pas de la part du PS à faire disparaitre toute la gauche ? Le PS disposait de tous les pouvoirs en début de mandat, et on a vu ce qu’il en a fait…!

« Monsieur le secrétaire national et vos accolites, on a compris votre petit manège de bas étage et cessez de nous prendre pour des idiots du village ou du bitume. Vous voulez organiser une primaire gouvernemental de gauche située à droite et par défaut, dont la conclusion est connue à savoir :

Moi président ressortira du chapeau comme par magie car vous aurez fais le nécessaire avant, mais il ne pourra plus faire le coup du « changement c’est maintenant ». Tout sera fait pour éliminer les opposants, les soi-disant frondeurs retrouveront leur vrai visage, celui de complice du gouvernement.

Autrement dit comme le disait un internaute, « on prend les mêmes et on recommence… Rose promise chomdu, strapontins PrG et écolo en plastique ». Quel carnaval en perspective. On imagine déjà Vincent Placé, qui a dû garder sa couronne de la fête des rois, et qui fait des essais devant la glace, pensant rentrer dans l’histoire !

L’heure n’est plus à lancer des appels au PS, camarade de la gauche Alternative à venir mais de trouver le chemin de la raison en assumant ce que nous sommes capables de faire ensemble et non individuellement.

Une alternative est en marche, pour déjouer ce plan. La vraie cavalerie de la gauche Alternative debout, insoumise et écologique sera déjouer cette mascarade, qui ne grandit pas leur hauteur….

Alors faites vos primaires de pacotilles, pendant ce temps la révolte se poursuit dans chacune des rues de la République pour revendiquer l’avènement d’une société plus juste, plus solidaire et plus respectueuse de l’environnement, enfin véritablement en phase avec les vraies valeurs de la gauche que vous avez trahis…

Bally BAGAYOKO