“QUE LA LOI PASSE AU PLUS VITE POUR SANCTIONNER LES BOURREAUX DE CHAOLIN ZHANG”….Bally BAGAYOKO

“QUE LA LOI PASSE AU PLUS VITE POUR SANCTIONNER LES BOURREAUX DE CHAOLIN ZHANG”….Bally BAGAYOKO

Depuis mon lieu de vacance, connecté à la vie de la Seine-Saint-Denis,  je viens malheureusement d’apprendre la triste nouvelle. Monsieur Chaolin Zhang qui a été victime d’une agression par des lâches et désormais assassins, a   succombé des suites de son agression, survenue le 8 Août dernier dans une des rues de la commune de Aubervilliers.

Devant cet acte d’une barbarie inégalée et qui sonne à nouveau le besoin  de faire entendre la voix de la raison et de la justice devant ces actes qui sont et seront éternellement inacceptables dans une société humaine. S’en prendre à des travailleurs à des populations qui tentent de vivre dignement de leur activité est un crime sans précédent et ne peut rester sans réponse à la hauteur des actes commis. Car c’est dans une société des possibles mais aussi de règles, que l’humain doit évoluer, car même dans la jungle il y’a des règles…

Toutes mes condoléances vont à l’attention de la famille, des proches et toute la communauté Asiatique.

Le son de la loi et de la sentence qui doit l’accompagner, doivent se faire entendre dès que possible afin d’appeler chacun des auteurs devant leur responsabilité. Bien entendu aucune excuse ne pourra être audible pour justifier cet acte de la part de bourreaux sanguinaires

Toutes mes pensées à mon amie et Maire de la commune de Aubervilliers Mériem Derkaoui , ainsi qu’à l’ensemble de son équipe municipale qui agissent au quotidien pour faire vivre le vivre ensemble dans leur ville. Un vivre ensemble qui est mis à mal avec ces actes inacceptables.

Plus que jamais nous devons reconstruire ces digues d’une société juste et humaine où  la vanité et l’envie sont renvoyées aux oubliettes. Une société où le droit aux sécurités seront réelles en premier lieu celui de vivre. Les instruments de la République doivent agir comme des facilitateurs de cette société et non comme des outils de divisions,  de sélection et parfois de discrimination comme malheureusement, c’est le cas pour les politiques de sécurité, de prévention, de médiation et de la réparation. Mais aussi des hôpitaux publics et la nécessité de les doter de moyens humains afin d’avoir des longueurs aussi importante dans les prises en charge. Car c’est en tenant l’ensemble de ces étapes, d’une main ferme que la Seine-Saint-Denis,  ses habitants, ceux de Aubervilliers et de la ville des Rois de France, Saint Denis, reconnaîtrons leur prise en compte et leur appartenance à l’idéal de la République. Aujourd’hui comme hier force est de constater que nous sommes  encore les oubliés et que cet oubli sonne comme une offense à l’égard d’une part de la population en particulier, celle des quartiers populaires….

Mes souhaits de bon rétablissement, accompagnent la deuxième victime, souffrante.

En attendant que le facteur de la justice rencontre les auteurs,  nous devons garder yeux dans les yeux les réalités , les affronter sans jamais tomber dans des amalgames, dans la haine…Ces deux royaumes nous tendent toujours la main dans ces périodes similaires et difficiles , où la raison et l’esprit sont en guerre ouverte contre la vengeance et la justice des hommes…Bien entendu ici où là la volonté d’en découdre, de se faire justice, la haine de l’autre restent des chemins aisés lorsque la pensée est occupée. En quoi alors serions-nous différents des auteurs ? Doit-on renoncer à une société ou la différence de l’autre est une richesse ? Doit-on répondre par la haine ? Ces questions sont légitimes. Ces questions trouveront leur réponse dés que les auteurs seront confondus et sanctionnés, c’est uniquement à cette étape que la pensée et la raison reprendront le pas sur le cours des choses, pour garder le cap vers la vie en faisant escale à l’Ile de la Raison et de la sagesse.

Reposes en paix Chaolin, tu es parti de manière injuste et c’est malheureusement dans la veine de cette injustice que nous devront construire les solutions durables pour les jeunes générations, pour être digne de ta sagesse, de l’homme travailleur et de conviction que tu es.

 

Bally BAGAYOKO

Actualités

Me suivre sur Youtube

Currently Playing

Me suivre sur Facebook

Me suivre sur Twitter

Connexion

X