Terre d’accueil des grands évènements accueillera l’Euro 2016 dès le 10 juin 2016. Parmi les 10 stades français retenu par l’UEFA, le stade de France accueillera les matchs d’ouverture et de clôture du Championnat ainsi que 3 matchs de groupe, 1 match de 8ème de Finale et 1 match de ¼ de Finale. S’il est vrai que le territoire sans aucun doute se satisfait de l’accueil de ce grand évènement qui contribuera à renforcer la dynamique de notre territoire, de son patrimoine et de sa population, nous avons un regret majeur. En effet dans toutes l’histoire dans l’accueil des grands évènements, jamais nous avons eu à l’organiser dans une situation de raréfaction de l’aide octroyée par l’UEFA afin d’organiser et d’accueillir dans les meilleures conditions l’Euro 2016. La cause principalement est l’amendement déposé par le gouvernement dans le cadre du vote du plan de finance pour 2015 a purement et simplement supprimer cette taxe sur les spectacles afférent aux réunions sportives à compter du 1er janvier 2015 et corrélativement d’assujettir la billetterie sportive à la TVA au taux réduit de 5,5 %.

La sanction est lourde, voir criminel car cela se traduit par la perte sèche d’environ 5,5 à 6 millions d’euros attendu si « les règles du jeu n’avait pas été changé en cours de jeu ». Et la compensation faite par l’Etat à hauteur de 2.5 millions d’euros ni changera rien car le montant prospective attendu dans le cadre de l’Euro 2016 pour le territoire était d’environ 7 à 8 millions d’Euros, à l’image de la coupe du monde de Rugby de 2007 qui avait rapporté environ 7 millions d’euros. Avec ce tour de passe-passe du piètre magicien qu’est l’Etat, c’est une division par 2 des recettes attendues et la suppression de la règle qui prévalait jusqu’à maintenant, qui était que l’évènement devait s’auto financer.

Pour nous, il est hors de question que ce soit les habitants qui financent l’évènement et qui sont doublement frappés par les politiques d’austérité par ailleurs. C’est dans cet esprit qu’est lancé un grand appel à contribution et participation auprès d’acteurs économiques, afin de réussir l’essentiel de ce type d’évènement qui ne peut être uniquement qu’une manifestation sportive. Nous relèverons le défi d’en faire malgré tout un événements populaires, mettant en avant les richesses patrimoniales, les acteurs économiques, les commerçants, associations culturelles, sportives et les débouchés vers des emplois pour nos habitants. C’est cela notre ambition avec une détermination à prendre toutes les dispositions de sécurité afin que nos hôtes et habitants soient rassurés et passent d’agréablement moment.

Bally BAGAYOKO
Maire-Adjoint en charge de la politique sportive et des grands évènements

Article Le Parisien ici : l’euro 2016 à Saint-Denis