[#Saint-Denis vainqueur du communiste fasciste Jacques DORIO ! Un rappel pour ne rien oublier de l’histoire pour mieux agir sans relâche ! Bally BAGAYOKO]

0
20

Un rappel pour ne rien oublier de l’histoire pour mieux agir !  Le fascisme n’a pas sa place et nous devons la combattre sans relâche, ici ou ailleurs  !  Bally BAGAYOKO]

Le fascisme se nourrit de la différence, en fait un instrument de peur pour mieux diviser les peuples et construire un motif et un sois-disant sens à son projet mortifère. C’est inlassablement le même procédé qui sévit dans le monde et nécessite de l’éveil permanente auprès de notre jeunesse…

Le parcours de Jacques Doriot questionne : étoile montante du parti communiste dans les années 1920, il devint par la suite un fervent défenseur et collaborateur du nazisme.Le documentaire de Joseph Beauregard retrace les grandes étapes de cette mue spectaculaire à travers des entretiens avec des historiens, journalistes et politologues, émaillés de différentes archives, photographies mais aussi illustrations originales. Il revient sur les débuts du jeune homme dans l’industrie métallurgique, sa fulgurante ascension au sein du parti communiste français, qui lui valut de devenir le plus jeune député de France, puis décrit une par une les désillusions et frustrations que Doriot accumula vis-à-vis du PCF, dont le point d’orgue fut son exclusion du parti en 1934. Le documentaire décrit alors le virage à droite de Doriot qui créa le PPF (Parti Populaire Français), dont la milice participa activement à la rafle du Vel d’Hiv, puis la LVF (Légion de volontaires français contre le bolchevisme). Cette course folle fut stoppée nette, en 1945, quand sa voiture est mitraillée par les alliés.