A l’occasion de l’inauguration des nouveaux locaux vendredi 19 mars, le Maire, Didier Paillard a prononcé un discours, en présence de Slimane Raballah Maire-adjoint à la tranquillité publique et aux politiques de prévention.

Après la traditionnelle coupe du ruban, les élu-e-s du groupe Florence Haye, Patrick Vassallo, Laurent Russier, Mathilde Caroly, Raphaele Serreau, Zohra Henni Gabra, Bally Bagayoko et David proult ont visité les intérieurs flambants neufs du bâtiment de la Tranquillité Publique.

Les locaux inaugurés aujourd’hui sont le reflet de l’engagement de la Municipalité sur les questions de tranquillité publique. Cette direction clé méritait un espace de travail digne de ses missions. C’est pourquoi la Ville a investi 1,5 millions d’euros dans cette rénovation. Plus spacieux, mieux agencé, plus confortable, le bâtiment de 1000 m² permet l’accueil des nouvelles recrues et des habitants dans de bonnes conditions.

Ce bâtiment accueillera également une salle dédiée au stockage des images des futures caméras de vidéoprotection et un espace de parking pour les deux véhicules équipés de rampes LAPI.

Les faits de délinquance et d’incivilité restent une réalité quotidienne et les demandes légitimes des Dionysiens en matière de sécurité révèlent particulièrement le manque d’effectifs d’agents de la Police nationale à Saint-Denis.

Que ce soit avec le recrutement de 18 policiers municipaux (ce qui permet d’en disposer désormais de 55 sur le terrain), la mise en place d’ici juin 2016 de 41 caméras de vidéoprotection ou l’accompagnement de la création d’un nouveau commissariat pour la Police Nationale avenue Jean Moulin, la ville prend plus que ces responsabilités alors que la sécurité est une prérogative de l’Etat !

Les effectifs de la police nationale n’ont pas évolué depuis plus de 15 ans soit 300 policiers nationaux alors que la population dionysienne a augmenté de plus de 25% pour atteindre 110 000 habitants.

Aujourd’hui pour être traité sur un pied d’égalité avec le 18ème arrondissement de Paris, c’est 200 policiers supplémentaires qui devraient être affectés à Saint-Denis pour un effectif total de 500 policiers sur notre territoire.