Vous êtes un certain nombre à m’avoir questionné par télé^phone concernant la situation des familles domiciliées au 17 rue catulienne à Saint-Denis. Ce qu’il faut retenir :

  • Un incendie s’est déclaré dans la nuit du 30 au 31 mars dans l’immeuble situé au 17 rue Catulienne, à Saint-Denis. Cet immeuble comptait 19 logements occupés et accueillait 47 personnes, dont 9 enfants. L’incendie et l’intervention des pompiers ont rendu toute occupation impossible. Le maire a été contraint de prendre un arrêté d’évacuation, afin de mettre les familles à l’abris,
  • Dans la nuit de l’incendie, les personnes occupant l’immeuble ont été prises en charge par la ville dans une école. Jusqu’au mardi 5 avril, les services sociaux communaux ont procédé à l’hébergement à titre humanitaire d’une douzaine de ménages, qui n’avaient ni prise en charge par leur assurance ni solution d’hébergement dans leur entourage.
  • Pour les occupants d’un immeuble privé ne relevant pas des dispositifs liés à l’insalubrité, cette prise en charge est tout à fait exceptionnelle car elle relève normalement des assurances habitation et des dispositifs étatiques d’urgence,
  • Depuis, les services sociaux de la Ville ont travaillé pour trouver prioritairement aux familles avec enfants des solutions d’hébergement. Aujourd’hui, aucune famille avec enfants n’est à la rue.
  • le contact avec les familles et les soutiens est maintenu afin de trouver une issue durable pour chacun…

Néanmoins, de nombreuses personnes isolées ou en couple restent à ce jour sans solution. Le maire a interpellé le Préfet de Seine-Saint-Denis pour que le 115 puisse instruire de manière prioritaire les demandes d’hébergement provenant des sinistrés du 17 rue Catulienne.

Je renouvelle ma pensée pour toutes familles frappées par cet incendie….

Bally BAGAYOKO