Bally BAGAYOKO UN RÉFÉRENDUM PAR CEUX QUI ONT DÉÇU LE PEUPLE DE GAUCHE ? "TOI Y'EN A TE FOUTRE DE MA GUEULE" ?

SOLIDARITE AVEC TOUS LES AGENTS, LES SYNDICATS, EN LUTTE POUR UN SERVICE PUBLIC DE QUALITE……..

Je relaie ici le communiqué de mes camarades du groupe Front de Gauche de la Seine Saint Denis que je soutiens et remercie pour leur prise de position. Bally BAGAYOKO

Mouvement du 26 janvier 2016

L’austérité pour les services publics et pour la Seine Saint Denis

C’est toujours NON !

Nous soutenons les agents de toutes les fonctions publiques en mouvement le 26 janvier 2016. Nous sommes aux côtés des organisations syndicales mobilisées pour exiger les moyens nécessaires pour l’emploi public et pour un service public de qualité. Nous partageons leurs exigences. Nous considérons que les services publics et leurs personnels ne sont pas une variable d’ajustement budgétaire dans la chasse permanente aux déficits publics, engagée par le gouvernement. Assez s’austérité !

Au Conseil départemental, l’austérité c’est la suppression de 80 millions € de dotation globale de fonctionnement (les moyens brut transmis par l’Etat aux collectivités) d’ici 2017. C’est surtout la non compensation par l’Etat des dépenses engagées par notre collectivité au titre du Revenu de solidarité active (RSA), de l’Allocation départementale personnalisée pour l’autonomie (ADPA) et de la Prestation de compensation du handicap (PCH) : 2 milliards € de décrochage depuis 2004 ! Pour pallier au désengagement de l’Etat, décidé par la droite et prolongé depuis 2012, le département a été contraint à réduire le périmètre des services publics départementaux, le soutien à la population et aux communes.

Alors, oui à des moyens financiers à la hauteur des besoins de service public ! Oui à la défense d’un service public de proximité garant de la cohésion sociale ! De l’argent, il y en a. Il suffit d’aller le chercher. Il suffit de mettre fin à des politiques qui répondent aux désirs de ceux qui ne font peu de cas du bien commun.

En 2015, les entreprises du CAC 40 ont reversé 56 milliards € de dividendes à leurs actionnaires, retrouvant le niveau d’avant la crise financière. Si on les taxait même de façon infime ou si l’on mettait enfin à contribution les 6 000 milliards € d’actifs financiers des entreprises françaises, de l’argent il y en aurait ! Alors, oui à une nouvelle répartition des richesses.

En 2016, le CICE sera fixé à plus de 18 milliards €, soient autant de réductions d’impôts offertes aux entreprises sans contrepartie et sans effets pour l’emploi.

Que les 116 millions € de CICE versés ainsi aux entreprises de Seine Saint Denis soient plutôt réorientés vers notre collectivité. Ils seraient bien mieux utilisés afin de renforcer et de développer l’emploi et les services publics pour une réponse immédiate aux besoins grandissants de la population.

Pour toutes ces raisons, nous serons aux côtés des personnels et leurs organisations syndicales en mouvement le 26 janvier 2016. Nous porterons et nous mêlerons nos exigences aux leurs. Car nous partageons les mêmes objectifs : assez d’austérité, de renoncements et de désengagement de l’Etat.

Groupe Communiste, Citoyen, Front de gauche Pour une transformation sociale et écologique

Dominique Attia, Pascal Beaudet, Belaïde Bedreddine, Silvia Capanema, Dominique Dellac, Meriem Derkaoui, Pascale Labbé, Pierre Laporte, Abdel-Madjid Sadi, Azzedine Taïbi.

Actualités

Me suivre sur Youtube

Currently Playing

Me suivre sur Facebook

Me suivre sur Twitter

Connexion

X