STOP A L’ACHARNEMENT SUR LES MILITANTS SYNDICAUX DE GOODYEAR !

STOP A L’ACHARNEMENT SUR LES MILITANTS SYNDICAUX DE GOODYEAR !

Mardi 12 janvier Huit militants syndicaux ont été condamnés à 2 ans de prison dont 9 mois ferme. Ils avaient séquestré le directeur de la production et le directeur des ressources humaines du groupe Goodyear il y a deux ans pendant une occupation de leur usine pour protester contre sa fermeture et la detruction de 1142 emplois. Il faut noter que les 2 cadres ainsi que Goodyear avaient finalement retiré leurs plaintes contre les ouvriers, dans le cadre de l’accord négocié à la fin d’une lutte exemplaire qui aura duré 8 huit ans. C’est donc l’État qui a poursuivi avec acharnement les 8 militants et obtenu ces scandaleuses condamnations.
Acharnement de l’Etat = acharnement du gouvernement/
Cette violence de l’Etat contre notre camp social correspond à la volonté du gouvernement de détruire toutes les formes de résistances sociales. Les condamnations et les amendes lourdes contre les militants du mouvement social se multiplient. Les moyens sensés servir à la lutte antiterroriste (assignations à résidence pendant la COP 21) sont également mobilisés. Hollande, Valls et Macron font la démonstration de leur détermination à mettre tous les moyens de l’Etat au service de leur politique de soumission au patronat.
L’extrème droite est l’amie des patrons/
Comme d’autres la région d’Amiens est sinistrée par le chômage. Cette situation est le résultat de la volonté « décomplexée », partagée par les patrons et leurs alliés politiciens de la vraie droite comme de la fausse gauche de faire passer les intérêts des actionnaires avant ceux des salariés. Dans une telle situation, les fascistes du FN surfent sur les votes de trop nombreux électeurs qui se trompent de colère. Mais il ne faut jamais oublier que, quand des élus locaux ont dit leur solidarité avec les salariés en lutte (votes au Conseil régionnal Picardie du 31 mai 2013 et au Conseil d’Amiens-Métropole du 4 décembre 2014), le FN a, à chaque fois montré son vrai visage en refusant de voter ces motions.
Solidarité avec ceux qui luttent et en paye le prix/ 
La gauche des luttes, celle qui n’a pas perdue sa boussole, sera au rendez-vous de la solidarité avec les salariés de Goodyear quand il feront appel contre cette condamnation insuportable. Elle sera aussi aux côtés des salariés d’Air-France qui comparaitront à nouveau devant le tribunal de Bobigny le 27 mai prochain. Il y aura ceux qui seront là et les autres qui tourneront le dos aux classes populaires luttant quotidiennement contre les conditions de travail indignes, le chômage, la vie chère, la destruction des services publics de santé et d’éducation…
Ces combats exigent l’unité la plus large.  Ils ont aussi valeur de test.
logo.png Ensemble

Actualités

Me suivre sur Youtube

Currently Playing

Me suivre sur Facebook

Me suivre sur Twitter

Connexion

X