PÉTITION DE PARENTS D’ÉLÈVES DE SAINT-DENIS

SIGNEZ ICI

Je suis solidaire de cette démarche et relaie cette pétition pour signature par un grand nombre afin de faire valoir par le département de la Seine Saint-Denis, mais aussi de l’État, un meilleur aménagement des voiries dont ils ont la gestion. Dors et déjà la ville et l’agglomération Plaine commune ont engagé un plan d’aménagements sur de nombreux axes routiers relevant de leur responsabilité (Avenue Romain Roland, rue de Strasbourg, avenue Paul Vaillant Couturier, etc..), avec la pose de ralentisseurs sur certains tronçons, de dispositif d’aide à la traversée via l’association Partenaire Pour la Ville et la Régie de Quartier, sans oublier la pose d’un ensemble de mobilier urbain permettant d’alerter les automobilistes et les insister à réduire leur vitesse, la modification des cycles de feux permettant de privilégier les piétons au détriment de la voiture, ou encore le développement de pistes cyclables. D’autres actions sont prévus à partir d’un diagnostic qui a été réalisé sur l’ensemble la ville et qui sera apporté à la connaissance du collectif des parents d’élèves.

Force est de constater que l’ensemble des actions déjà engagées par la ville et l’agglomération Plaine Commune, ne sont pas suffisantes pour contraindre certains automobilistes à lever le pied et prendre en compte les risques majeurs qu’ils font courir à nos enfants, aux personnes âgées en particulier. Des mesures de sanctions et de verbalisations sont aussi mises en œuvre afin de dissuader les récalcitrants…

Dans cette démarche que je salue, nous pourront compter sur le soutien des conseillers généraux du canton de la ville de Saint-Denis : Azzedine TAIBI et Silvia CAPANEMA. Ces derniers que j’ai eu par mails, ont dors et déjà fait connaitre leur volonté de rencontrer le collectif et de soutenir les actions engagées auprès du département de la Seine Saint-Denis. Pour sa part la ville de Saint-Denis, proposera très prochainement une rencontre au collectif afin de faire valoir les dispositions prises et les actions à mettre en œuvre pour apporter une sécurité optimale sur les axes identifiés.

L’accident mortel survenu sur le secteur Franc-Moisin, avec la mort du petit Raslène, ne relève pas à cette étape de l’enquête, d’une défaillance de dispositif de réduction de la vitesse ou encore d’un manque d’aménagement. Ce point doit être affirmé afin de ne pas donner d’excuse à l’attitude criminelle du fauchard. Ce dernier n’a pas eu la décence de s’arrêter après les faits et reste toujours recherché. J’en profite à nouveau pour condamner l’acte commis par l’automobiliste et présenter mes condoléances à la famille..

Pour l’ensemble de ces raisons, la lutte doit se poursuivre et la démarche citoyenne engagée par le collectif des parents d’élèves sera accompagnée par la collectivité pour améliorer et renforcer les dispositifs déjà présents..

Bally BAGAYOKO

Maire Adjoint en charge du territoire Joliot-Curie, Lamaze, Saint-Rémy, Henri-Barbusse, Cosmonaute

SIGNEZ ICI

STOP aux accidents mortels d’enfants sur les passages piétons à Saint-Denis (93)

Nous, parents de l’école maternelle Marville à Saint-Denis (93), rejoints par les parents des écoles Saint-Exupéry et Blériot, sommes consternés d’apprendre qu’un nouvel accident mortel s’est encore produit sur un passage piéton à Saint-Denis (93).

Lundi 12 décembre 2016, un enfant de 4 ans a en effet perdu la vie à la sortie de l’école dans le quartier du Franc-Moisin, renversé par un chauffard qui est toujours en fuite. Nous adressons ici toutes nos condoléances et notre soutien à sa famille.

Nous n’attendons pas le prochain accident pour tirer la sonnette d’alarme et demander que tous les carrefours et toutes les voies dangereuses situés sur le territoire de la commune soient équipés de dispositifs efficaces de ralentissement de la vitesse des automobilistes comme par exemple l’installation de radars, dos d’âne et surveillance physique aux heures de grande fréquentation par les écoliers.

Nous interpellons solennellement le président du Département du 93 (ex CG 93) et le maire de Saint-Denis, respectivement, pour l’équipement en extrême urgence de la voie N401 (voie départementale) avec son intersection avec les rues communales de Strasbourg et Romain Rolland où se sont déjà produits plusieurs accidents mortels.

Nous réclamons également qu’un inventaire de tous les autres axes dangereux soit réalisé et fasse l’objet d’aménagements.

Nous exigeons dans les plus brefs délais la tenue d’une « table ronde » avec les partenaires concernés, en premier lieu les représentants des parents d’élèves de notre quartier.

Premiers signataires de cette pétition :

Olga SCHANEN – Maternelle Marville
Max DIAKOK – Maternelle Marville
Gaelle RUFFEL – Maternelle Marville
Mathieu MAINPAIN – Maternelle Marville
Nadine UDO- Primaire Saint Exupéry
Gaelle RUFFEL- Primaire Blériot
Vanessa BERTHOLLET- Primaire Blériot
Khaled ABDOUL – Commerçant Franprix
Ben CHOBOU -Caissière Franprix
Aïssa BEN – commerçant Boucherie La Bonne Viande
Bachir JAMAL – commerçant Restaurant O’Basilic

Contact : parents.marville.saintdenis93@gmail.com
Cette pétition sera remise à :
Laurent RUSSIER, maire de Saint-Denis (93).
Stéphane TROUSSEL, président du Département du 93 (ex Conseil général).

SIGNEZ LA PETITION : ICI