Signez la pétition ici :

“Elle va vous prendre beaucoup plus”

 

Mes amis-es élus-es du groupe Front de gauche du Conseil régional Ile de France ont tenu à saisir par courrier les parlementaires francilien-ne-s qui, dans le cadre du projet de loi de finances pour 2017, peuvent entériner les choix de financement nouveaux des transports d’Île-de-France, et particulièrement l’augmentation du versement transport.

CONTACTER LE/LA DEPUTE-E/SENATEUR-TRICE de votre circonscription : n’hésitez pas à vous saisir du courrier ci-dessous pour l’envoyer aux parlementaires de votre circonscription.

******************

LETTRE AUX PARLEMENTAIRES FRANCILIEN-NE-S

“DES FINANCEMENTS POUR LES TRANSPORTS PUBLICS, NOUS SAVONS EN TROUVER”…..

Madame, Monsieur,

La présidente du Conseil régional d’Ile-de-France, Valérie Pécresse, a récemment annoncé sa volonté d’augmenter la tarification du pass Navigo, en faisant passer le prix mensuel de celui-ci de 70 euros à 85 euros. Il s’agit là une très mauvaise nouvelle pour les millions d’usagers des transports en commun franciliens, parmi lesquels de nombreux salariés, des familles, des jeunes qui subissent de plein fouet les difficultés économiques actuelles.

Le pass Navigo unique avait été conçu, par la majorité de Gauche qui a précédé Madame Pécresse, comme une mesure de justice sociale et territoriale. La décision que s’apprête à prendre cette dernière remettrait fortement en question ces principes au fondement du pass unique. Madame Pécresse justifie cette décision par la nécessité de combler un besoin de financement de 300 millions d’euros. Le besoin de ressources pour financer le fonctionnement des transports franciliens, dont le coût est appelé à augmenter dans les prochaines années, est bien réel. Il est tout aussi fort pour les futurs investissements en transports en commun et de fret, mais aussi pour le développement des circulations douces, indispensable face aux enjeux climatiques et environnementaux.

Une contribution supplémentaire des usagers, comme l’envisage Valérie Pécresse, n’est pas concevable au regard de la situation économique et sociale qui voit se multiplier les inégalités, et constituerait une injustice supplémentaire.
Dès février 2016 le Premier ministre, Manuel Valls, s’était engagé à trouver des sources de financement pour l’année 2017 ce qui, pour l’heure, n’est pas le cas. Avait été évoquée l’idée d’augmenter la part reçue par la Région sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE). Cette solution est tout aussi inacceptable et n’est pas viable : toutes les collectivités sont en effet touchées de plein fouet par les baisses de dotations de l’État, et ponctionner leurs finances, notamment celles des départements, créerait là aussi une injustice supplémentaire.

Il existe cependant d’autres sources de financement que les élu-e-s francilien-ne-s, à l’initiative des élu-e-s du Front de Gauche, ont su porter en commun. Lors du débat budgétaire d’avril 2016, la Région a voté le principe d’une baisse de la TVA transport de 10 à 5,5%. Les élu-e-s Front de Gauche proposent également une augmentation du versement transport (VT) payé par les entreprises, notamment avec une hausse à 3,5% dans les zones les plus favorisées économiquement. Ce serait là une juste participation de tous les acteurs franciliens au droit au transport. Ces deux recettes permettraient d’obtenir plus de 500 millions d’euros par an. Pour l’heure ni le gouvernement ni la Présidente de la Région Ile-de-France n’expriment leur volonté de faire aboutir la piste de la baisse de TVA et de la hausse du VT, pourtant les plus à même de satisfaire les besoins financiers propres aux transports Franciliens.

Par ailleurs, le projet d’une éco-taxe régionale sur les poids lourds fait aujourd’hui consensus parmi les forces démocratiques de l’assemblée régionale.
En dernier ressort, ces choix de financement relèvent de la délibération des parlementaires. C’est pourquoi nous vous interpellons aujourd’hui afin de connaître, et faire connaître aux usagers des transports franciliens, les propositions qui seront les vôtres sur ces questions dans le cadre du projet de loi de finances pour 2017.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions de recevoir, Madame, Monsieur le/la député-e / Sénateur-trice, l’expression de nos cordiales salutations.

Les membres du Groupe Front de g

“DES FINANCEMENTS POUR LES TRANSPORTS PUBLICS, NOUS SAVONS EN TROUVER”…..

 

Signez la pétition ici :

“Elle va vous prendre beaucoup plus”