Déclaration du Maire, Didier Paillard, suite aux mesures du garde des Sceaux, Jean-Jacques Urvoas afin de répondre à l’extrême pénurie des moyens pour le Tribunal de Grand Instance de Bobigny :

” Suite à la mobilisation et à l’appel commun lancé la semaine dernière par les avocats, les magistrats et les personnels du tribunal de grande instance (TGI) de Bobigny, le garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas a annoncé mardi différentes mesures pour répondre à la situation critique du TGI de Bobigny et soutenir plus largement l’ensemble des juridictions françaises en difficulté.

Le Conseil municipal de Saint-Denis, qui a approuvé à l’unanimité un vœu de soutien à l’action engagée et sollicitant la mise en place d’un plan de rattrapage pour la Justice en Seine-Saint-Denis, se félicite de ce renfort de moyens.

A court terme, dès le mois de mars, 6 emplois à temps plein seront affectés à Bobigny pour décharger magistrats et greffiers. A cela s’ajoute le recrutement, d’ici à juin, de 4 assistants qui soulageront les magistrats. Ces effectifs supplémentaires seront étoffés par l’arrivée d’un renfort de fonctionnaires dont le nombre sera évalué d’ici à juin.

Pour rappel, le TGI de Bobigny est la 2ème juridiction de France après Paris. La Seine-Saint-Denis ne cesse de se développer avec une augmentation exponentielle du nombre d’habitants et de salariés. Pourtant, les moyens alloués à la Justice sont loin d’être à la hauteur des besoins.

La Ville souhaite que les annonces du Ministre de la Justice se concrétisent de manière rapide et pérenne, afin d’assurer l’égalité de traitement des sequano-dionysiens en matière judiciaire.

La municipalité sera solidaire de la mobilisation du personnel du TGI jusqu’à ce que le plan de de rattrapage en termes d’effectifs et de moyens pour le tribunal de Grand Instance de Bobigny soit une réalité et rende concret le principe d’égalité républicaine dans notre département.

Didier Paillard, Maire de Saint-Denis.