[# USA- Charlottesville : J’accuse les racistes américains couverts par le président Américain Donald Trump qui a une attitude irresponsable en soutenant son électorat raciste et xénophobe dans des actes d’agressions et de propagandes de l’idéologie raciste et fasciste. Soutien total aux militants, citoyens pacifiques et à toutes les familles touchées par ces drames liés au racisme et au fascisme. Honte à ces barbares dignes du KKK moderne. Bally BAGAYOKO]

Charlottesville ne doit et ne sera jamais une terre de haine grâce à la mobilisation courageuse de mouvement antiraciste. Que je tiens encore ici à saluer. Le président Américain est totalement disqualifié du fait qu’il n’a de cesse depuis sa prise de fonction d’opposer les américains de manière virulente à la fois pour satisfaire ses propres convictions politiques mais aussi électoraliste.

Le fait de ne pas condamner sans réserve les fautifs d’extrême droite est une nouvelle faute politique et sonne comme un encouragement inacceptable de ces actes racistes.

Toutes mes condoléances à la famille du défunt, tué par une voiture folle qui a foncée sur des manifestants antiracistes venu s’opposer pacifiquement à un rassemblement de groupuscules de l’extrême droite.

Mes vœux de bon rétablissement pour les 19 blessés identifiés. Raciste d’ici ou d’ailleurs même combat. Vous ne gagnerez jamais cette guerre.

[#Voilà pourquoi il ne faut rien lâcher contre l’idéologie raciste, xénophobe, fasciste ici avec le Front National et ailleurs aux États-Unis avec les détenteurs de la suprématie blanche sur les autres peuples. Nous devons en être conscient pour ne rien laisser passer. C’est plus que jamais une bataille universelle à porter. Bally Bagayoko]

Vous devez le savoir pour mieux agir collectivement :

Le suprémacisme blanc (ou suprématie blanche) est une idéologie raciste, fondée sur l’idée de la supériorité de ceux parmi les humains dont la peau est perçue comme blanche par les autres ou par eux-mêmes par rapport aux autres humains. La notion de « suprématie blanche », parmi les théories suprémacistes en général, est enracinée dans l’ethnocentrisme et un désir d’hégémonie, et a fréquemment conduit à des violences contre les individus considérés comme « non-blancs ». Des groupes défendant la « suprématie blanche » peuvent être rencontrés dans de nombreux pays et régions où la population se considère comme « blanche », dont l’Amérique du Nord, l’Europe, la Russie, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, l’Afrique du Sud et l’Amérique latine.

La législation de nombreux pays et des conventions internationales interdisent les propos racistes et les organisations qui les défendent.

Bally BAGAYOKO