[#Venezuela : DÉCLARATION De George Mavrikos, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE LA FSM SUR LES MENACES DE DONALD TRUMP CONTRE Le Venezuela]

Le 15 août 2017 –

La grande famille syndicale de la FSM, fidèle à son devoir internationaliste envers le peuple frère et la classe ouvrière du Venezuela, condamne fermement les déclarations provocatrices et éhontées du président impérialiste américain Trump sur la possibilité d’une offensive militaire contre le Venezuela. Le mouvement syndical international de classe se tient aux côtés des couches populaires de la République Bolivarienne du Venezuela et, encore une fois, indique clairement que seul son propre peuple est compétent pour déterminer l’avenir du pays.

Notre mouvement, le mouvement ouvrier, a une longue expérience de telles déclarations incendiaires des impérialistes, qui ont toujours ouvert la voie à leurs actes criminels. Nous l’avons déjà vu en Irak, en Libye, en Afghanistan et ailleurs. Aujourd’hui, nous disons que l’arme des peuples contre les ingérences et l’agressivité impérialiste réside dans l’organisation de leur lutte dans une orientation anti-capitaliste et anti-impérialiste, alors que leur bouclier est la solidarité internationaliste.

La Fédération Syndicale Mondiale, en tant que seul syndicat international luttant contre l’impérialisme et l’exploitation capitaliste, continuera à montrer sa solidarité active avec la classe ouvrière vénézuélienne. Nous appelons le peuple vénézuélien à être vigilant devant la tournure des événements et à lutter pour l’approfondissement de leurs conquêtes sociales, jusqu’à l’apparition d’un nouveau monde, sans exploitation de l’homme par l’homme.

HALTE A L’AGRESSIVITÉ IMPÉRIALISTE !

George Mavrikos,
Secrétaire Général de la FSM