……VERS LA FIN DU DROIT DU TRAVAIL PAR MON AMI Nicolas POITIER de Nanterre….

……VERS LA FIN DU DROIT DU TRAVAIL PAR MON AMI Nicolas POITIER de Nanterre….

Automatisation, Ubérisation et revenu de base, vers la fin du droit du travail

L’automatisation du travail fait d’énormes progrès. Les robots remplacent les travailleurs dans le domaine des tâches complexes comme la conduite. Elle progresse jusqu’à rendre possible le remplacement par des logiciels l’ensemble des tâches de décision, de traduction, de rédaction… Tout un ensemble de compétences qui semblaient à jamais le domaine réservé de l’humain. Ces progrès nous mènent du chômage de masse vers un chômage majoritaire. C-a-d une société où une minorité de privilégiés et ou d’esclaves sera utile pour produire le nécessaire à la survie de la majorité des “assistés”.

Les plates-formes de type Uber permettent aux investisseurs et décideurs économiques de contourner le droit du travail en remplaçant le contrat de travail par celui de prestation tout en continuant à lever le profit légitimé par la propriété et la prestation de service. Les travailleurs deviennent des sous-traitants responsables des modalités de leur travail.

La réduction du volume des tâches est tel, et s’effectue si rapidement, que les décideurs économiques et leurs idéologues sont confrontés au problème d’une baisse insoutenable de la consommation. Pour accompagner la mondialisation et l’harmonisation du phénomène dans une relative paix sociale, ils sont contraint d’inventer le revenu de base dans les zones à consommation élevées. Ce dispositif permet de faire payer à la société toute entière, une part non négligeable des salaires par l’impôt. Cela a l’avantage de permettre de maintenir un niveau de consommation élevé et dans le même temps de réduire le “coût du travail” pour les entreprises et leur nouvelle forme Uberisée. Il sera toujours temps ensuite, de faire pression sur l’impôt de rendre l’état responsable de l’harmonisation mondiale des niveaux de vie en organisant son incapacité à payer le revenu de base.

Nous vivons une révolution technologique majeure comparable à l’invention de l’imprimerie et à la révolution industrielle. Il ne suffit plus de proposer dans le cadre de l’organisation sociale actuelle. Les décideurs économiques l’ont bien compris et œuvrent à la préservation de leur position dominante. Il nous faut leur imposer dès maintenant un modèle social basé sur la liberté, l’égalité et la fraternité qui ne soit pas la liberté d’opprimer, l’égalité des chances dans la concurrence et la charité, mais la liberté d’association et de choix, l’égalité économique, politique et sociale, le partage et la coopération.

Actualités

Me suivre sur Youtube

Currently Playing

Me suivre sur Facebook

Me suivre sur Twitter

Connexion

X